Suivez-nous!

Football

CdF : tombeur de Monaco, Paris décroche la 14e Coupe de France de son histoire

Cette 104e édition de la Coupe de France revient au Paris Saint-Germain. Face à une équipe monégasque trop timide, le PSG s’est adjugé un succès 2-0. La victoire était obligatoire pour les Parisiens afin d’être assuré de ne pas connaître une saison blanche. 

Dans une campagne quasi cauchemardesque, le Paris Saint-Germain retrouve des couleurs ! En finale de la Coupe de France, les Parisiens se sont adjugés un succès 2-0 face à l’AS Monaco. Face à une équipe monégasque contre laquelle le PSG s’est incliné lors des deux confrontations en championnat, les Parisiens réalisent une entame de match intéressante. Privés de Neymar et Kimpembe, tous les deux suspendus, les hommes de Mauricio Pochettino s’emparent du cuir et s’adjugent une possession de balle allant jusqu’à 80 % au cours des 20 premières minutes. Le club de la capitale est récompensé de ses efforts avec l’ouverture du score d’Icardi. Mbappé récupère le ballon dans les pieds de Disasi dans la surface monégasque. Il se présente face à Majecki, doublure de Lecomte, et décale son coéquipier argentin. L’ancien de l’Inter n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. Après cet avantage pris, comme souvent, l’ASM peine à faire le jeu. Les deux formations se neutralisent et ne parviennent pas à se procurer de réelles occasions. Le PSG semble avoir fait le plus dur dans cette première période et se dirige tout droit vers sa première victoire de la saison contre Monaco.

Seul titre de la saison après le Trophée des Champions ?

Pour sa première finale de Coupe de France depuis 2010, Monaco est timoré. Les intentions sont bonnes mais trop timides. Les joueurs de Niko Kovac montrent du mieux au retour des vestiaires. Ben Yedder se procure une énorme occasion à la 50e minute mais Navas s’interpose parfaitement. Dans ce deuxième acte, Paris n’affiche pas la même sérénité. Comme l’illustre une possession de balle plus équilibrée de 56 % en faveur des Parisiens. L’ASM trouve même la barre transversale à 20 minutes du coup de sifflet final sur un centre-tir de Gelson Martins. Monaco va également être sauvé par la barre à la 80e minute. Mbappé tente un superbe lob de 25 mètres. La frappe est quasi parfaite mais Majecki peut s’estimer heureux. Le montant ne fait que retarder l’échéance. Le buteur français inscrit un doublé une minute plus tard. Le tableau d’affichage n’évoluera plus, le PSG s’impose 2-0.

Paris décroche là sa 6e Coupe de France en 7 ans, ainsi que la 14e de son histoire. De quoi sauver une saison compliquée où les Parisiens ont été éliminés en demi-finale de la Ligue des Champions et pourraient être privés de titre de champion de France.

Toujours pas de CdF pour l’ASM ! Il faut remonter à 1991 pour trouver trace d’une victoire monégasque dans cette compétition. Le club de la principauté s’était imposé 1-0 face à l’Olympique de Marseille grâce à un but de Gérald Passi.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football