Suivez-nous!

Football

Ligue 1 : qui a cartonné et qui a déçu au FC Nantes cette saison ?

La saison n’est pas terminée pour le FC Nantes qui jouera son maintien en Ligue 1 dans une finale en double-confrontation face à Toulouse.

Il leur suffisait d’un match nul lors de la dernière journée de Ligue 1 pour éviter cette place de barragiste. Malheureusement pour eux, les nantais se sont inclinés et se sont offert un cadeau empoisonné, synonyme d’une saison régulière plus que compliquée. Qui a marqué les esprits, qui a déçu ?

Les Tops

Randal Kolo Muani

Il est la révélation de l’année du côté de Nantes. Positionné en numéro 9 par Christian Gourcuff puis Raymond Domenech, il ne parvenait pas à s’imposer, tant à la création qu’à la finition. Il aura fallu attendre l’arrivée d’Antoine Kombouaré pour que le jeune attaquant français s’exprime. Repositionné en 9.5 autour de Kalifa Coulibaly, l’ancien boulonnais a su trouver sa place au sein d’un effectif qui a cartonné en fin de saison, malgré la déception finale. Cette saison, RKM a inscrit 9 buts et délivré 9 passes décisives. Un total d’autant plus gratifiant lorsque l’on a connu les lacunes offensives de son équipe.

Ludovic Blas

Milieu offensif parfois plus reculé, ou plutôt sur le côté droit, Ludovic Blas a su s’adapter à tous les postes qui lui ont été proposés. Malgré tout, c’est en position de numéro 10 que Blas s’est illustré et a le plus souvent joué. Véritable créateur du jeu de son équipe, il était la pierre angulaire par qui passaient tous les ballons. Redescendre pour aller chercher dans les pieds, créer les occasions par la passe ou par le dribble, l’ancien guingampais a prouvé qu’il était un joueur de talent. Avec 10 buts et 5 passes décisives, il s’inscrit comme l’un des joueurs les plus déterminants de son club. En cas de descente en Ligue 2, il semble inimaginable qu’un club plus huppé que le FC Nantes ne se jette pas sur Ludovic Blas.

Antoine Kombouaré

Comment ne pas évoquer celui sans qui le FC Nantes serait déjà relégué en Ligue 2. Arrivé mi-février en Loire-Atlantique, il a accepté la lourde tâche de passer après Raymond Domenech qui n’a remporté aucun match et dont le passage ne rime qu’avec échec. Dès son premier match, Kombouaré s’impose 3-1 à Angers et offre la victoire à Nantes qui n’avait plus connu le succès depuis début novembre 2020. Le bilan de ses 14 matchs est de 6 victoires, 3 matchs nuls et 5 défaites, un bilan mitigé mais plus que correct lorsque l’on regarde l’état dans lequel était l’équipe lorsqu’il l’a repris. Il s’est notamment offert un succès de prestige face au PSG avant de remporter quatre matchs consécutif en fin de saison, s’offrant un sprint final presque parfait et s’éloignant des places directement reléguables.

Les Flops

Jean-Charles Castelletto

Arrivé en juillet dernier pour renforcer le secteur défensif nantais, Jean-Charles Castelletto n’aura jamais vraiment donné satisfaction. Il n’a participé qu’à 25 matchs cette saison et la paire qu’il a formé avec Nicolas Pallois ne s’est pas imposée. La charnière centrale du FC Nantes semble n’avoir jamais été trouvée tant les performances étaient décevantes. La succession des entraîneurs n’a pas aidé à trouver une certaine stabilité d’effectif. L’ancien brestois a également reçu 4 cartons jaunes cette saison. Souvent cantonné au banc de touche, il n’a pas eu l’impact attendu par sa venue.

Charles Traoré

Pour sa troisième année sous le maillot canari, Charles Traoré s’est révélé être l’une des grandes faiblesses de l’effectif. Le franco-malien a déçu sur son aile gauche et n’a jamais imposé son jeu pour apporter une certaine sécurité à son équipe. Une nouvelle fois, la valse des entraîneurs ne lui a pas vraiment réussi. Peu utilisé par Christian Gourcuff, il reçoit plus de temps de jeu avec Raymond Domenech pour ce qui a sonné la pire série de la saison nantaise. Antoine Kombouaré lui a également donné de sa confiance, alternant entre Fabio, Dennis Appiah et Charles Traoré au poste de défenseur gauche.

Moses Simon

Dans une moindre mesure que les deux joueurs précédents, Moses Simon a déçu car les attentes étaient hautes. Il termine la saison avec 6 buts et 5 passes décisives, un total plus que correct. Il aura su se montrer déterminant lors des quatre victoires consécutives en fin de saison en inscrivant 1 but et donnant 4 assists. C’est ainsi qu’avant la 34eme journée de Ligue 1, il n’a été décisif que six fois en ayant disputé 29 rencontres. L’ancien de Levante n’a pas été épargné par les blessures en rencontrant des problèmes en novembre et en janvier. Un joueur avec ce profil et ces qualités est toujours un élément clé d’un effectif, une position qu’il n’a pas suffisamment tenu et qui lui vaut cette place dans les flops.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football