Suivez-nous!

Football

Ligue 1 : qui sont les grands perdants de cette saison ?

La saison 2020-2021 de Ligue 1 a fermé ses portes dimanche lors d’un multiplex à couper le souffle. Et comme chaque année, le championnat de France fait des heureux et beaucoup de déçus. Faisons un tour des équipes dont la campagne a été plus compliquée que prévu.

Le PSG 

À quelle autre équipe pouvez-vous penser lorsque l’on mentionne le mot « déception » dans le cadre de cette saison 2020-2021 de Ligue 1 ? Difficile de ne pas mentionner le Paris Saint-Germain. Les Parisiens ont connu une campagne quasi cauchemardesque. Malgré un succès en Coupe de France, le 14e de son histoire, le club de la capitale n’a pu disputé une deuxième finale de Ligue des Champions consécutive en raison de son élimination en demi-finale de la compétition par Manchester City. En championnat, le PSG n’a pu obtenir mieux qu’une 2e place. Ce dernier a terminé à une longueur du leader lillois et échoue une seconde fois en 5 ans dans sa quête au titre de champion de France. En 2017, c’est l’AS Monaco qui avait coiffé au poteau Paris. Il n’y aura donc pas de 8e titre en 9 ans pour les Parisiens. Reste à voir les répercussions que cet échec aura sur l’effectif. Si Neymar a prolongé son contrat jusque’en 2025, le cas Mbappé sera à gérer. Le Français de 22 ans, nommé meilleur joueur de la saison, sera en fin de contrat en juin 2022. 

L’OL 

Comme le Paris Saint-Germain, l’Olympique Lyonnais pouvait envisager de viser le titre cette saison, son premier depuis celui de 2008. Les Gones ont même été sacrés champion d’automne et semblaient être en capacité de lutter jusque’à la fin de la campagne. Cependant, les hommes de Rudi Garcia ont craqué au fur et à mesure de la seconde partie du championnat. Au point de n’être plus qu’à la lutte pour le podium en raison notamment d’une défaite fatale face au LOSC lors de la 34e journée. Une course que l’OL n’a pu remporter. Le club rhodanien termine aux portes du top 3 et ne disputera que la Ligue Europa l’an prochain. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé… Lyon est tout simplement l’équipe qui a le plus frappé aux buts cette saison et également celle qui a le plus cadré durant cette exercice. Malheureusement, cela n’a pas suffit pour des Lyonnais trop fébriles défensivement. La dernière défaite contre Nice 2-3 est le symbole de cette fragilité dans l’arrière garde. 

Les Girondins de Bordeaux 

Très peu de pensionnaires de Ligue 1 ont connu un exercice 2020-2021 plus compliqué que les Girondins de Bordeaux. En plus de résultats décevants, le club a été secoué par le départ de ses investisseurs américains King Street en avril dernier. Au bord du gouffre sur le plan financier, l’aspect sportif n’était pas là pour redonner le sourire aux supporters bordelais. Ces derniers ont été témoins de l’explosion de l’effectif au fil des semaines. Le groupe s’est scindé en deux parties. D’un côté, l’entraîneur Jean-Louis Gasset et de l’autre, plusieurs joueurs. De nombreuses tensions sont nées notamment en raison de joueurs plus préoccupés par leur futur contrat que l’avenir du FCGB. Yacine Adli s’était notamment exprimé à ce sujet en cours de saison. Le Français de 20 ans a été un des rares Bordelais à s’illustrer. En compagnie de plusieurs jeunes issus du centre de formation, il a montré de l’orgueil et a été un des grands artisans du maintien acquis lors du sprint final par Bordeaux. Le FCGB a évité la relégation mais cette campagne devrait laisser des traces à tous les étages du club. 

Le FC Nantes 

C’est un club mythique du championnat de France qui pourrait évoluer en Ligue 2 la saison prochaine. Le FC Nantes a subi une campagne 2020-2021 catastrophique ponctuée par une 18e place au classement. Une position synonyme de barrages pour les Bretons. Une place en Ligue 1 est donc encore envisageable. Bien que la dynamique soit encourageante en vue des prochaines échéances avec 4 succès sur les 5 dernières journées, elle n’éclipsera pas le reste de l’exercice. En partie cette immonde série de 15 matches consécutifs sans victoire perpétrée sous les ordres de Raymond Domenech. La venue de l’ancien sélectionneur tricolore sur le banc nantais a été une erreur de casting flagrante de cette saison de la part du président Waldemar Kita. Il avait pris la suite de Christian Gourcuff avant d’être remplacé par Antoine Kombouaré. La liste des entraîneurs n’ayant pas fait long feu à Nantes continue de s’agrandir.

Bien entendu, parmi les grands perdants figure le DFCO. Dijon a connu une saison cauchemardesque avec seulement 21 points récoltés en 38 journées. Les Dijonnais se dirigeront en Ligue 2 avec un bilan de 4 succès pour 9 nuls et 25 défaites.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football