Arsenal : face aux gros poissons, quel est le problème ?

À nouveau battu par un membre du « big 6 », Arsenal n’y arrive pas face aux plus grosses pointures anglaises. Une vraie problématique quand on connaît les ambitions de Gunners.

Illustration : "Arsenal : face aux gros poissons, quel est le problème ? "

Malgré une ouverture du score et un match qui semblait à leur portée, c’est avec une nouvelle défaite que les hommes de Mikel Arteta sont repartis d’Old Trafford (3-2). Arsenal vient de concéder son cinquième revers cette saison. Hormis l’anomalie de la première journée et cette défaite sur le terrain de Brentford, les autres matchs perdus ont été contre Chelsea, Manchester City, Liverpool et Manchester United. Certes Arsenal s’est défait de Tottenham dans le NLD et est allé battre Leicester au King Power Stadium mais le haut du panier semble encore inatteignable. Les Londoniens visent une qualification pour la prochaine Ligue des Champions. Arsenal doit gagner face à ses concurrents pour espérer remplir cet objectif. Si fringants collectivement depuis trois mois, les Gunners ont remporté la majorité de leurs matchs. Ce collectif, de plus en plus huilé, a permis de mettre en avant des individualités comme Saka, Smith-Rowe ou encore Ramsdale. Dans les grosses affiches, ces joueurs s’expriment moins bien car l’équipe entière d’Arteta éprouve des difficultés. Les Gunners subissent davantage et le bloc se trouve plus bas. D’inhabituelles pertes de balle sont à noter et les individualités adverses sont difficilement gérables.

Un manque de leadership et d’expérience ?

Celui qui symbolise cet échec c’est Pierre-Emerick Aubameyang. Le capitaine et buteur attitré des Gunners enchaîne les prestations insipides ces derniers temps. Si cela se remarque moins contre Newcastle ou Watford puisque ses coéquipiers font le boulot nécessaire, c’est plus criant face aux équipes plus huppées. Cependant, les problèmes du Gabonais n’expliquent pas tout. La jeunesse de ce groupe peut également être handicapante à l’heure d’affronter les mastodontes de Premier League. Mikel Arteta a construit une vraie équipe, avec une base, notamment défensive, solide et un début de continuité dans le onze aligné et dans les performances. L’équipe d’Arsenal reste tout de même très jeune, avec beaucoup de nouveaux joueurs débarqués à l’intersaison. Face à équipes aussi expérimentées que Manchester United ou Liverpool, cette différence se ressent. De tels matchs vont servir à Arsenal pour les rencontres futures et les Cannoniers doivent passer par là. Ils ne sont pour l’heure pas encore capables de battre ces équipes-là de manière régulière. En revanche, en poursuivant sa progression aperçue cette saison avec cette base d’équipe, nul doute qu’Arsenal y parviendra. Ce n’est qu’une question de temps.

Encore plus de football

Voir plus