Euro 2021 : qui sont les tops et les flops de ce Hongrie - Portugal ?

C'est en toute fin de match que le Portugal est parvenu à faire la différence face à la Hongrie ! Voici les tops et les flops de ce premier match du groupe F, le groupe de la mort de cet Euro 2021.

Illustration : "Euro 2021 : qui sont les tops et les flops de ce Hongrie - Portugal ?"

Les Tops

Willi Orban : Dans une défense à 3 défenseurs centraux, Willi Orban s’est affiché comme la tour de contrôle. Sa prestation de ce soir face au Portugal rappelle pourquoi il a été titularisé à 25 reprises cette saison en Bundesliga avec le RB Leipzig. Il a notamment été l’auteur d’une intervention décisive sur Bernardo Silva en plein coeur de sa surface en première période. Le sort ne va pas être clément envers le joueur de 28 ans qui va détourner la frappe de Guerreiro et tromper son gardien lors de l’ouverture du score portugaise. Il sera également coupable sur le penalty concédé en toute fin de match.

Peter Gulacsi : Si la Hongrie a autant résisté, c’est en grande partie grâce à son portier de 31 ans. Peter Gulacsi s’est notamment illustré en première période face à Diogo Jota. À plusieurs reprises, le joueur de Liverpool vient buter sur le gardien de Leipzig. Il a continué son récital sur sa ligne dès l’entame de seconde période avec un superbe arrêt sur une tête de Pepe.

Raphaël Guerreiro : Sans le joueur formé à Caen, le Portugal aurait certainement connu une toute autre soirée. Bien qu'il n'ait pas été énormément sollicité dans le premier match de la Seleção dans cet Euro 2021, il a su se montrer décisif en fin de partie. Toujours porté vers l'attaque, il a su se placer au bon endroit pour ouvrir le score à la 84e minute et débloquer la situation pour ses coéquipiers.

Les Flops

Cristiano Ronaldo : Le doublé inscrit par Cristiano Ronaldo peut être trompeur. Malgré une fin de match où il a su se montrer décisif, sa prestation générale est loin d'être satisfaisante. En plus d’avoir eu un nombre de ballons à exploiter extrêmement faible, le peu qu’il a eu à jouer ne l’a pas été de la meilleure des manières. Il n’a pas été d’une grande inspiration, en particulier en première période. Ses initiatives n’ont pas été concluantes, notamment en ce qui concerne ses duels en un-contre-un. Pris par la rugosité des défenseurs hongrois, l’ancien du Real Madrid n’a pas livré une copie digne de son statut. Il loupe également l’immanquable en fin de premier acte sur un but tout fait. 

Bernardo Silva : Si, globalement, le Portugal n'a pas été inquiété durant 90 minutes, et qu'il n'y a rien à redire sur la solidité défensive de la Seleção, c'est un tout autre son de cloche concernant le jeu sur attaque placée. Les Portugais se sont heurtés au bloc hongrois et n'a pu le contourner. Sensé être le chef d'orchestre avec Bruno Fernandes, il n'a pas pesé dans le jeu de son équipe et a logiquement été remplacé à la 70e minute par Rafa. 

Fernando Santos : La Hongrie a fait preuve d’un courage immense pour résister au tenant du titre pendant plus de 80 minutes. De son côté, le Portugal s'est fait peur et a tardé à faire la différence. La faute notamment à un coaching très tardif de la part de Fernando Santos. Le tacticien portugais a persisté avec son 11 de départ durant plus de 70 minutes de jeu alors que des changements semblaient s’imposer. En particulier au milieu de terrain où William Carvalho et Danilo Pereira ont été solides défensivement mais n’ont pas apporter beaucoup sur le plan offensif.

Encore plus de football

Voir plus