FC Nantes : L'absence de Pedro Chirivella est-elle la clé du match contre Marseille ?

Ce mercredi soir à 21h, le FC Nantes reçoit l’Olympique de Marseille dans le cadre de la 16e journée de Ligue 1. Dans la foulée du week-end déjà intense pour tous les clubs de France, les acteurs de cette rencontre sont attendus au tournant. Les enjeux sont différents, mais ils sont capitaux pour ces deux équipes. Malheureusement pour Nantes, ce choc est à négocier sans un de leurs meilleurs éléments.

Illustration : "FC Nantes : L'absence de Pedro Chirivella est-elle la clé du match contre Marseille ?"

L’Espagnol Pedro Chirivella ne sera pas de la partie face à l’Olympique de Marseille ce mercredi soir. Le milieu de terrain, élément central du système d’Antoine Kombouaré, pièce maîtresse de l’entrejeu du FC Nantes depuis le début de la saison, est suspendu, et laissera nécessairement un vide au moment de se mesurer à l’équipe 4e du championnat. Celui qui déclarait il y a un mois être « capable de battre tout le monde en Ligue 1 » semble insuffler à lui seul un état d’esprit conquérant à toute son équipe. Qu’en sera-t-il sans lui ?

Le meilleur Nantais ?

Déjà élu joueur du mois d’octobre par les supporters du club canari, l’Espagnol est également en lice pour l’élection du joueur du mois de novembre. Régulier, il figure cette fois-ci aux côtés des autres cadres de cette équipe : Alban Lafont, Ludovic Blas, et Randal Kolo Muani. Ces quatre hommes incarnent certainement mieux que quiconque le bon élan sur lequel surfe le FC Nantes en ce moment. 10e du championnat, ils ne comptent que trois points de retard sur la 6e place détenue par Angers.

Si chacun de ces quatre joueurs a son rôle, celui de Pedro Chirivella est sans doute le plus difficile à mesurer par les statistiques, mais certainement l’un des plus précieux. Après le match nul (1-1) décroché face à Lille ce week-end, l’Espagnol avait déclaré : « on a réussi à trouver notre jeu, on a pressé très haut. On ne le fait pas normalement mais ça a bien marché. Ce milieu à trois me permet d’aller presser haut, parce que je sais qu’il y a encore deux milieux derrière moi ».

Une prise de leadership qui se ressent sur le terrain. Par son tempo, il dicte le jeu nantais, ordonnant le calme par son placement, ou bien, comme à Lille, l’effort vers l’avant. Malgré son rôle de milieu défensif, Chirivella se montre de plus en plus polyvalent et précieux sur les phases offensives de son équipe. Auteur de deux buts et une passe décisive jusqu’alors cette saison, son apport sur tous les fronts est indéniable. Son absence sera naturellement un poids pour Nantes face à une équipe marseillaise capable de mettre du rythme, et Nantes va sûrement devoir s’attendre à faire le dos rond contrairement à ce qui a pu être observé contre le LOSC. À noter cependant la présence des trois joueurs de marque cités précédemment, ainsi que le retour de Moses Simon, particulièrement précieux sur son côté.

Encore plus de football

Voir plus