Habib Beye au Red Star, ou les premières armes du consultant

C’est désormais officiel, Habib Beye est le nouvel entraîneur principal du Red Star FC, club français emblématique de la ville de Saint-Ouen. Celui qui avait intégré le staff du club en mai dernier est désormais en poste au sein de l’équipe qui évolue cette saison en National. 10e au classement de la 3e division française, le club du Red Star a des objectifs bien meilleurs et place beaucoup d’espoirs en son recrutement.

Illustration : "Habib Beye au Red Star, ou les premières armes du consultant"

L’ancien international sénégalais passé par l’Olympique de Marseille et Newcastle notamment, a sauté le pas. Le voici enfin sur un banc de touche pour exercer des fonctions d’entraîneur principal qu’il espérait depuis qu’il a débuté les démarches pour passer ses diplômes pour le devenir. Adjoint du coach depuis fin mai 2021, il assurait l’intérim depuis près d’un mois et a été confirmé, hier, sans ses fonctions.

Un pari sur l’avenir

Crédité d’être bien souvent juste dans ses analyses footballistiques en plateau, Habib Beye est attendu au tournant. Les observateurs ont hâte en effet de constater ce que la vision de Beye pourrait donner à long terme sur le banc d’une équipe aux ambitions intéressantes. Sur sa période d’intérim, l’ancien de l’OM et de Strasbourg compte deux victoires, un nul et une défaite en quatre rencontres. Visiblement convaincu par le projet du club, il a déclaré après sa nomination : « Depuis le début de mon intérim, le groupe a été extraordinaire dans son investissement au quotidien. L’aventure humaine que nous avons construite avec l’ensemble des joueurs et du staff a joué dans ma décision ».

Il n’était pourtant pas le seul à être courtisé par le Red Star, et il n’était surtout pas le premier sur la liste. Mathieu Chabert était celui que les dirigeants du club de Saint-Ouen espéraient en premier lieu après le départ de Vincent Bordot. Celui qui avait permis au SC Bastia de monter successivement de la National 2 à la National 1, à la Ligue 2 cette année a la cote auprès des clubs de D3. Seulement, le Français avait déclaré vouloir privilégier une aventure en Ligue 2, avant de s’engager à Châteauroux quelques jours plus tard, plus gros budget de National. Le club présidé par Michel Denisot a réussi à le convaincre, obligeant le Red Star à prolonger Beye pour les années à venir. À noter que le Franco-Sénégalais n’a pas encore validé ses diplômes reconnus en France pour exercer, et que le Red Star s’expose à une amende à chaque match jusqu’à ce que la situation soit réglée.

Les questions vont demeurer sur le style de jeu que le consultant va vouloir insuffler à son groupe, sur l’efficacité de ses choix, mais également sur sa capacité à gérer ses deux activités en télévision et en tant qu’entraîneur.

Encore plus de football

Voir plus