LdC : Mbappé - Neymar - Navas, le trio du PSG a flanché

À l’occasion de la demi-finale aller de Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain a craqué face à Manchester City à domicile. Principaux artisans du succès parisien depuis le début de la compétition, Neymar, Mbappé et Navas ont livré une performance en deçà de leurs capacités. Retour sur la soirée cauchemardesque du trio magique du PSG.

Illustration : "LdC : Mbappé - Neymar - Navas, le trio du PSG a flanché"

Tout avait si bien commencé… Fort de sa qualification face au Bayern Munich tenant du titre, le Paris Saint-Germain aborde la demi-finale aller de Ligue des Champions face à Manchester City en toute sérénité. L’entame de match atteste de cette confiance puisque les Parisiens réalisent une première période parfaite ponctuée d’un avantage au score de 1-0. Malheureusement pour le club de la capitale, le visage affiché dans le deuxième acte est bien moins séduisant au point que le PSG s’est finalement incliné 2-1 au Parc des Princes. Un effondrement symbolisé par Neymar et Kylian Mbappé. Les deux superstars parisiennes ont flanché dès le retour des vestiaires. Bien que le Français et le Brésilien ont montré un peu de maladresse et d’incompréhension dans leur relation au sein des derniers mètres mancuniens, c’est surtout pendant les 45 dernières minutes que le niveau des deux compères a considérablement baissé. À part une opportunité à la 56e minute qui aurait pu tout faire basculer sur un centre de Mbappé pour Verratti, trop court d’une pointure pour propulser le ballon au fond des filets, il n’y a rien à signaler. Du moins, rien de positif…

Une attitude fortement discutable 

0, tel est le nombre de frappe tentée par Mbappé dans cette rencontre. Une première dans la carrière du natif de Bondy lors d’un match de C1. De son côté, Neymar a bouclé une 6e rencontre à élimination directe de Champions League consécutive sans marquer le moindre but. En manque de réussite dans le camp des Citizens, ils ont levé le pied sur les courses défensives. Un relâchement fatal et d’autant plus surprenant que les deux hommes ont fait preuve d’une grande générosité dans les efforts depuis le début de la phase finale de la Ligue des Champions. 

Jérôme Rothen, consultant pour RMC Sport a affiché son mécontentent vis-à-vis de ce manque d’efforts défensifs. «  Pour moi, c'est un problème physique dû au mental. L'état d'esprit de certains en deuxième mi-temps n'est pas digne d'une demi-finale de Ligue des Champions. On ne va pas tomber tout le temps sur Neymar et Mbappé mais je suis désolé. Quand je vois à la 50e minute un long ballon dans le camp de Manchester City et que ces deux joueurs-là mettent trois minutes pour se replacer au niveau du rond central, ce n'est pas normal ! Pour moi, c'est mental. (…) Bien sûr que c'est dur de jour contre City. Je m'imagine voir le ballon passer de droite à gauche, 10 fois, 20 fois, bien sûr que c'est chiant ! Mais si en plus, des joueurs s'en foutent de comment on récupère le ballon et baissent la tête et ne font pas assez d'efforts... Rappelez-vous des efforts de Neymar et Mbappé contre le Bayern Munich. Aujourd'hui, on n'a pas vu ça. » a fustigé l’ancien joueur du PSG après la rencontre.

La muraille Navas est tombée

Si un événement était difficilement prévisible et encore moins souhaitable lors de la réception de Manchester City hier, c’était bien une contre-performance de Keylor Navas. Le gardien du Paris Saint-Germain a cédé en même temps que ses coéquipiers. Serein dans le premier acte à l’image de plusieurs arrêts décisifs face à Phil Foden et Bernardo Silva notamment, Navas faiblit à l’heure de jeu. Sur un centre-tir superbement touché par Kevin De Bruyne, le Costaricien hésite à sortir. Une hésitation fatale puisque le cuir n’est touché par personne et vient finir sa course dans le petit filet. Impérial en Ligue 1 comme en Ligue des Champions, l’ancien du Real Madrid flanche au pire des moments. Il concède même un deuxième but sur un coup franc de Riyad Mahrez. L’Algérien bénéficie d’un mur perméable où le placement de Paredes et Kimpembe est largement discutable. Si la responsabilité est plus partagée sur ce second but des Skyblues, la frappe semblait à la portée de celui qui est bien ancré dans le top 3 des meilleurs gardiens du monde. 

Avec une première période si parfaite, le PSG peut nourrir des regrets dans cette demi-finale aller de Ligue des Champions. Cependant, tout reste possible lors du match retour de mercredi prochain du côté de Manchester City.

Encore plus de football

Voir plus