LdC : Séville et Salzbourg se quittent sur un nul dans un match à 4 pénaltys ! (1-1)

Séville et Salzbourg ont ouvert le bal de la Ligue des Champions d'une manière on ne peut plus marquante. 34 fautes et 4 pénaltys sifflés, ce sont les statistiques d'un match fou qui n'a hérité que de 2 buts. Un score de parité dont les Espagnols doivent se satisfaire après avoir assisté au naufrage de leur défense.

Illustration : "LdC : Séville et Salzbourg se quittent sur un nul dans un match à 4 pénaltys ! (1-1)"
© iF2is via Twitter

Dans un Sanchez-Pizjuan en partie rempli, la rencontre s’est déroulée sur un rythme effréné. Les 10 premières minutes son sévillanes et En-Nesyri est cherché par ses coéquipiers sur chaque occasion. Dès la 11ème minute, la réaction intervient par le biais d’une récupération haute de Salzbourg et en une passe, le jeune Adeyemi obtient un pénalty. Scénario insensé, le joueur frappe son penalty à côté… avant d’en obtenir un second à la 20ème minute de jeu ! Celui-ci est tranformé par Susic qui prend à contre-pied Bounou.

À cet instant, le match a pris un tournant dans un scénario déjà fou. En-Nesyri et ses coéquipiers ont multiplié les fautes dangereuses, témoignant de toute leur frustration, jusqu’à la 35ème minute et un troisième penalty sifflé en faveur de Salzbourg ! Cette fois c’est Yacine Bounou, le gardien, qui tacle Adeyemi en plein contrôle. Et comme si la dramaturgie de ce match n’était pas encore à son paroxysme, le penalty est manqué par Susic qui voit sa tentative finir sur le poteau. Peu avant la mi-temps, En-Nesyri obtient à son tour un penalty pour Séville, le quatrième de la rencontre. Rakitic le transforme pour recoller à 1-1 au terme d’une mi-temps historique.

Séville réduit à 10

La seconde période reprend sur le même rythme que la première avec deux occasions de part et d’autre. Bounou est même obligé de s’employer pour la première fois pour éviter de courir après le score dès les premières secondes. La furie espagnole ne s’est pas calmée ensuite. À la 50ème minute, En-Nesyri espérait obtenir un nouveau pénalty mais écope à la place d’un deuxième carton jaune pour simulation. À 10, le naufrage des Sévillans semble complet mais le score est toujours de 1-1. Les fautes se multiplient autour de la 80ème minute dans une ambiance de plus en plus électrique au Sanchez-Pizjuan. Les deux équipes se quittent sur un score de parité dans une rencontre marquée par énormément d’agressivité, pour 10 tirs cadrés seulement.

Séville peut s’en vouloir d’être totalement passé à côté de cette première rencontre, tandis que Salzbourg peut s’en vouloir de ne pas avoir transformé tous ses pénaltys qui leur auraient permis de l’emporter.

Pour la prochaine journée européenne, Salzbourg recevra Lille tandis que Séville affrontera Wolfsburg à l'extérieur.

Encore plus de football

Voir plus