Le nouveau projet de l’UEFA pour contrer la «SuperLigue»

Face à la volonté des clubs d’élites du continent d’investir dans la création d’un championnat plus compétitif, l’UEFA se veut innovante. Et pour ça, elle en travail, en soutien de la FIFA, sur le projet d’un nouveau format pour la Ligue des Champions.

Illustration : "Le nouveau projet de l’UEFA pour contrer la «SuperLigue»"

L’année 2021 débute seulement, que la Ligue des Champions traditionnelles semble déjà vivre ses derniers jours. Le projet de la SuperLigue européenne ne cesse d’animer les débats, les clubs fondateurs accusant la ligue des Champions actuelle, de ne pas être assez compétitive. Au-delà du fait de regrouper des clubs dits « d’élite » au sein d’une même compétition, les moyens financiers mis en jeu, seraient eux aussi énormes et à la hauteur des attentes de ceux-ci. On parlerait même de 4 milliards d’euros à se partager entre les participants, ainsi que de 350 millions d’euros offerts pour chacun des 6 premiers.
Une compétition ne pouvant que convaincre les plus grands, là où argent et compétition ne ferait plus qu’un.

L’UEFA A UN PROJET EN TÊTE

Fermement opposée, et soutenue par la FIFA, l’institution publiait, plus tôt dans la semaine, un communiqué dans lequel elle menaçait d’interdire aux joueurs qui participeraient à la « SuperLigue » de prendre part aux compétitions organisées par la FIFA, et vraisemblablement la coupe du Monde, pour ne compter qu’elle.

Le média espagnol As évoquait ce matin le projet de la SuperChampions, sur lequel serait en train de travailler Aleksander Cerferin, président de l’UEFA. Le projet en lui-même compterait plus de rencontres entre les clubs participants, pour réduire le nombre de rencontres lors des compétitions nationales. De plus, l’UEFA tablerait sur un nouveau modèle économique qui tendrait à rétribuer au mieux les clubs. De quoi faire revoir l’idée même de la SuperLigue. Si l’UEFA arrive à convaincre des clubs comme le Réal Madrid, le Paris Saint-Germain ou encore le Fenerbahçe, avec qui le président serait en négociations, il va sans dire que le vent tournerait plus rapidement vers ce nouveau projet.
Selon As, la Juventus soutiendrait même le président de l’UEFA dans son idée. Reste plus qu’à convaincre les autres.
Le but pour l’institution ? Ne pas perdre ces clubs qui leur permettent d’engendrer tant de revenus. Pour éviter une telle conséquence, être à l’écoute, prendre en compte puis proposer, semble être le schéma adapté.

Non loin d’être finalisée, le projet a déjà été approuvé par le président de la FIFA, Gianni Infantino, et pourrait voir le jour dès 2022 si la tendance arrive à s’inverser.
Le chemin est encore long, mais il y a de l’espoir. La suite appartient pour l’heure, encore à l’histoire.

Encore plus de football

Voir plus