Les Merlus continuent de lutter, Nîmes et Nantes rechutent

Illustration : "Les Merlus continuent de lutter, Nîmes et Nantes rechutent"


Ce week-end, le classement du bas de tableau s’est à nouveau inversé. Lorient s’est imposé à Saint-Étienne, tandis que Nîmes et Nantes se sont neutralisés. De quoi rajouter encore plus de suspense.

Ce dimanche, les hommes d’Antoine Kombouaré se déplaçaient au Stade de la Costières, pour y affronter un Nîmes Olympique déterminé, qui avait su s’imposer le mercredi précédent, face au FC Lorient.

Depuis son arrivée sur le banc des Canaris, le tacticien n’a pas côtoyé la défaite. Et ce dimanche, si Nantes voulait à nouveau s’extirper de la zone à risques, le vestiaire nantais devait réussir à trouver le filet adverse à de plus nombreuses reprises que son adversaire. Pourtant, voilà, si Ludovic Blas donnait l’avantage en début de rencontre aux Canaris, c’était sans compter sur Moussa Koné qui recollait au score, trouvant la faille des filets d’Alban Lafont, à 15 minutes de la fin de la rencontre. Finalement, au coup de sifflet final, les deux formations aux ambitions similaires repartent un point en poche. Un point qui donnera a Nîmes la 18e place et à Nantes la 19e.

LES MERLUS S’ACCROCHENT

Dans le même temps, c’est à domicile que les hommes de Christophe Pélissier lutteront jusque la dernière minute de la rencontre face à Saint-Étienne, pour repartir gagnants. C’est Armand Laurienté qui doublera la mise en deuxième période, pour ainsi permettre aux Merlus de sortir vainqueur de la rencontre, après avoir été menés depuis la 14’.

3 points en poche pour le club breton, 3 points non-négligeables, mais surtout 3 points qui leur permettront de passer 17e, et de profiter du match nul entre Nantes et Nîmes. Capables du meilleur comme du pire, les hommes en Orange et Noir auront surtout prouvé, ce dimanche, qu’ils étaient capables du meilleur.

Un nouveau week-end de folie en Ligue 1 qui aura prouvé que les places sont chères, aussi bien en haut, qu’en bas du tableau. Jusqu’à la fin, les formations dans le dur feront tout pour se sortir d’une passe compliquée. Et comme d’habitude, une chose est sûre, le suspense ne cessera pas jusqu’à tant que la fin du championnat soit actée.

Encore plus de football

Voir plus