Liga : Un Atlético de Madrid ultra-offensif contre le FC Barcelone ?

À la veille du match opposant l’Atlético de Simeone au Barça de Koeman, les spéculations vont bon train quant aux compositions alignées par les deux entraîneurs. Si les Catalans semblent aller vers une composition attendue, ce ne serait pas le cas pour El Cholo. Un onze résolument offensif est attendu.

Illustration : "Liga : Un Atlético de Madrid ultra-offensif contre le FC Barcelone ?"

C’est officiel depuis cet après-midi, Pedri ne sera pas du voyage à Madrid ce samedi. L’Espagnol, de retour de blessure très récemment, a rechuté dans sa phase de récupération et sera éloigné des terrains encore pour quelques matchs. Si une formation semblable à ce que l’on observe depuis le début de la saison côté catalan, l’Atlético de Madrid, en manque de rythme, pourrait surprendre tout le monde. Alignés dans un 3-5-2 depuis près d’un an, les hommes de Simeone évoluent la plupart du temps avec le Belge Yannick Carrasco et l’Anglais Kieran Trippier dans les couloirs. Mardi contre Milan, les Colchoneros sont revenus au score en revenant au traditionnel 4-4-2… Pas si traditionnel que cela.

Suarez, Griezmann, Félix et Correa ?

Au vu du dernier entraînement du jour, Suarez et Félix pourraient tout deux occuper le front de l’attaque rouge et blanche ce samedi face au Barça. Plus surprenant, Griezmann et Correa pourraient eux aussi débuter, formant alors un quatuor d’attaque redoutable face à une défense catalane fébrile. Une tactique pour le moins osée qui redistribuerait toutes les cartes par rapport à l’équipe du titre de l’an passé.

Luis Suarez, auteur de performances en demi-teinte depuis un mois, mais toujours diablement efficace, s’est exprimé cette semaine sur ses retrouvailles avec son ancien club. L’Urugayen a déclaré : « Je crois au karma oui. Le karma, le destin, et je n’oublie pas quand l’année dernière, ils m’ont envoyé m’entraîner séparément en pré-saison pour me mettre en colère. Ça m’a touché, je suis comme ça. Le destin va décider de la fin ». Visiblement remonté vis-à-vis de son ancien coach, il ajoute : « Koeman m’’envoyait m’entraîner au terrain 3-4 comme si j’avais 15 ans. Ça m’a fait mal, je rentrais à la maison en pleurant de mépris. »

Sans nul doute, Luis Suarez comme ses coéquipiers madrilènes auront à cœur de décrocher une belle victoire face au Barça sur leur pelouse. Ils pourront compter sur un stade plein de ses 64 000 supporters, le gouvernement espagnol ayant levé les jauges de spectateurs dans la capitale.

Encore plus de football

Voir plus