Ligue 1 : Frédéric Antonetti critique ouvertement la « Paris mania » !

Hier soir, la rencontre entre le FC Metz et le Paris Saint-Germain s’est achevé sur le score de 2-1 en faveur des Parisiens, mais c’est une fois de plus la tension exprimée par les deux équipes en fin de match qui sera retenue.

Illustration : "Ligue 1 : Frédéric Antonetti critique ouvertement la « Paris mania » !"

Les Messins ont terminé à 10, Frédéric Antonetti a lui aussi été exclu et les esprits se sont échauffés entre Kylian Mbappé et Alexandre Oukidja en fin de rencontre. Ce qui devait être un bon résultat pour Metz s’est transformé en défaite, mais surtout en une polémique supplémentaire en ce début de saison de Ligue 1. En conférence de presse d’après match, le coach des grenats a réagi avec le franc parler qui est le sien.

« J’ai trouvé qu’il avait le sifflet facile pour Paris »

Frédéric Antonetti a démarré par un constat amer mais froidement objectif : « la conclusion c’est qu’on a pris 0 point ». Il a ensuite rapidement orienté son discours sur son adversaire du soir, le PSG : « les premières minutes ont été très timides. C’est dû au fait que toute la journée on parle du Paris Saint-Germain, ça rentre dans les têtes ». Une « Paris mania » selon Antonetti qui a joué dans les têtes de ses joueurs, mais aussi dans celle de l’arbitre : « il y a deux événements à la fin, on me dit qu’il y a peut-être pénalty pour nous. Il y a une main il paraît ? […] Personne n’en a parlé ».

Pour le Corse, l’analyse est claire : « l’arbitre a manqué de discernement, […] j’ai trouvé qu’il avait le sifflet facile pour Paris ». L’inévitable question sur l’attaque parisienne lui a été posée, et concernant le vivier de stars mondiales qui la compose, Antonetti s’est contenté de noter : « tout le monde fait allégeance ». Enfin à propos de Mbappé spécifiquement, son avis est simple : « il gagnerait à avoir un comportement un peu plus humble », en référence à la provocation du Parisien à l’encontre de Oukidja en fin de partie.

Les mots de Frédéric Antonetti en vidéo :

Encore plus de football

Voir plus