Ligue 1 : Le FC Nantes et son calendrier cauchemardesque au retour de la trêve

10e de Ligue 1 avant la trêve, Nantes tient un rythme correct si le club souhaite accrocher une première moitié de tableau cet hiver. Avant la trêve, les Canaris avaient laissé leur public sur un match nul 2-2 face à Strasbourg à la Beaujoire. De retour de sélection, les joueurs vont désormais devoir affronter plus grand défi encore.

Illustration : "Ligue 1 : Le FC Nantes et son calendrier cauchemardesque au retour de la trêve"

Le bilan des Nantais est pour le moment très équilibré. En 13 matchs, se sont 18 points qui ont été gagnés par les Canaris répartis en cinq victoires, trois matchs nuls, et cinq défaites. Dans le jeu, l’équilibre est également de mise puisque 18 buts ont jusqu’alors été inscrits, pour 16 encaissés au total. Si aucune tendance claire ne se dégage pour la formation d’Antoine Kombouaré, le mois de décembre se doit d’être correctement préparé si le coach français ne veut pas passer l’hiver dans le froid de la seconde moitié du classement.

Un enchaînement diabolique

Les trois derniers matchs du mois de novembre s’annoncent particulièrement difficiles à négocier pour le FC Nantes. Ce samedi 20 novembre, Randal Kolo-Muani et ses partenaires reprennent avec un déplacement au Parc des Princes pour affronter le Paris Saint-Germain. Ils enchaîneront la semaine suivante avec un nouveau déplacement prévu pour le samedi 27 novembre, cette fois chez le champion de France lillois. Le LOSC n’est que 12e, mais à deux points seulement de l’équipe nantaise. Enfin, c’est seulement quatre jours plus tard, le mercredi 1er décembre, que Nantes recevra l’Olympique de Marseille, solide 4e, à un point seulement de Lens, 2e.

Paris, Lille, puis Marseille, un marathon de dix jours qui s’annonce ardu pour Kombouaré et son groupe, mais qui n’annonce pas à coup sûr une descente aux enfers. En effet, Angers et Monaco, formations avec lesquelles Nantes est à égalité, s’affrontent l’un contre l’autre durant ce laps de temps, et pourraient permettre aux hôtes de la Beaujoire de sauver les meubles. De même pour Strasbourg qui ira en terres monégasque le 28 novembre prochain, également à 18 points.

Si la place de dauphin est disputée en Ligue 1, la bataille du milieu de tableau est elle aussi rageuse tant l’écart semble se réduire journée après journée.

Encore plus de football

Voir plus