Ligue 1 : Pourquoi les dates des matchs reportés ne vont pas plaire aux clubs ?

Ils sont quatre clubs à être concernés par le report de leurs matchs pour deux raisons différentes. D’un côté, la rencontre entre le Clermont Foot et le Racing Club de Strasbourg n’a pas pu être jouée avant Noël à cause d’un brouillard trop épais. De l’autre, Lorient et Lille n’ont pas pu s’affronter le week-end dernier à cause de trop nombreux cas de Covid-19 au sein de l’effectif lorientais.

Illustration : "Ligue 1 : Pourquoi les dates des matchs reportés ne vont pas plaire aux clubs ?"
© Twitter RC Strasbourg Alsace

Le nombre de reports de matchs devraient certainement monter en flèche si l’épidémie continue de se répandre au sein des effectifs. Si les matchs du week-end à venir sont pour le moment épargnés, sous réserve de nouveaux cas positifs détectés dans la semaine, les deux matchs sujets à des reports connaissent désormais leur nouvelle date. Étant donné la situation de ces quatre clubs, et de leur calendrier à venir, il est fort probable que la date désignée soit sujet à des vives discussions dans les prochains jours.

Une semaine sous tension

Que cela concerne le match entre Clermont et Strasbourg, ou celui entre Lorient et Lille, la date et l’heure sont les mêmes. Ce sera donc le mercredi 19 janvier prochain, à 19h, que les quatre équipes pourront s’affronter pour rattraper leur match en retard des 19e et 20e journées de Ligue 1. Si l’on se penche sur les calendriers des équipes concernées, il est facile de noter une incohérence par rapport à la charge de matchs que ces reports vont engendrer. En effet, en une semaine, Lorient, Lille, Clermont, et Strasbourg, devront jouer trois matchs d’affilée, dont celui reporté, au milieu des deux autres.

Une autre solution aurait pu être sans doute plus logique quant à la situation de ces quatre clubs. En effet, aucune des équipes en question n’est qualifiée pour le tour suivant de la Coupe de France. La suite de cette compétition ayant lieu le week-end des 29 et 30 janvier, les matchs auraient pu par exemple, être décalés à ce moment afin de laisser aux formations davantage de repos entre chaque rencontre. D’autant qu’à ce jour, les jauges dans les stades n’étant appliquées que jusqu’au 24 janvier, la possibilité de retrouver des stades pleins aurait pu être saisie par la Ligue en permettant aux équipes de jouer plus tard dans le mois. Ces reports seront naturellement confirmés si de nouveaux cas de Covid n’apparaissent pas d’ici là au sein des effectifs concernés.

Encore plus de football

Voir plus