Ligue 1 : qu'attendre de Lyon pour la saison 2021-2022 ?

Le jour J approche pour les vingts écuries de l'élite du football français. La Ligue 1 reprend ses droits ce week-end, et parmi les équipes attendues au tournant durant cet exercice figure l'Olympique lyonnais. Quatrièmes au terme de la saison précédente, les Gones n'ont pas réussi à remplir l'objectif qui est le leur chaque année : se qualifier pour la Ligue des Champions. Alors que le leader de cette équipe, Memphis Depay, s'est envolé vers la Catalogne et le FC Barcelone cet été, que peut-on attendre de Lyon pour cette Ligue 1 édition 2021-2022 ?

Illustration : "Ligue 1 : qu'attendre de Lyon pour la saison 2021-2022 ?"

Un nouveau coach peu connu du grand public

Avec le départ de Memphis Depay, c'est sûrement la nouvelle qui a le plus marqué au sein du club lyonnais cet été : l'arrivée d'un nouvel entraîneur, en la personne de Peter Bosz, un nom peu connu dans l'hexagone. Pourtant, l'entraîneur néerlandais possède un joli CV. En effet, avant d'atterrir dans la Ville des Lumières, le technicien de 57 ans a occupé le banc de touche d'écuries comme le Borussia Dortmund, l'Ajax Amsterdam ou le Bayer Leverkusen. Chez les premiers cités, son travail n'a pas convaincu les dirigeants, qui l'ont limogé après seulement 4 mois de compétition. Mais celui qui est passé par Feyenoord lorsqu'il était joueur est ensuite parvenu à rebondir chez un concurrent direct des Allemands, le Bayer Leverkusen. Après deux saisons satisfaisantes, l'histoire s'est terminée de la même façon que chez les pensionnaires du Signal Iduna Park : par un limogeage. Réputé pour pratiquer un jeu tourné vers l'offensive, il sera intéressant de voir quel visage il donnera à l'OL, la première équipe française dont il a les commandes.

Un mercato décevant...

Affirmer que le mercato réalisé par l'Olympique lyonnais est décevant n'est pas une opinion, mais plutôt un fait. Pour le moment, l'écurie de Jean-Michel Aulas, pourtant deuxième plus gros budget de Ligue 1, ne fait absolument pas partie des acteurs majeurs du mercato en France. Seules deux recrues sont venues renforcer l'effectif, et il ne s'agit pas de noms clinquants : Damien Da Silva et Henrique, tous deux arrivés libres de tout contrat. Dans le sens des départs, l'écurie pensionnaire du Groupama Stadium s'est en revanche montrée beaucoup plus active. Outre le départ de la star Memphis Depay, Joachim Andersen, Jean Lucas et Melvin Bard ont quitté le navire lyonnais. Si le dernier cité n'était pas un cadre du groupe, les deux précédents pouvaient apporter de la qualité à l'effectif. Pour ne rien arranger, Jean Lucas a rejoint un rival direct de l'OL pour la course à la Ligue des Champions : l'AS Monaco. Certes, le marché des transferts est encore loin d'être clos, mais il va falloir mettre les bouchées doubles pour proposer un ensemble de troupes permettant à Peter Bosz de remplir les objectifs fixés par la direction.

...mais un effectif de qualité

Si Lyon prend du retard par rapport à ses concurrents en terme de recrutement, l'effectif reste tout de même supérieur à la majeure partie des équipes de Ligue 1. Quelques gros noms figurent tout de même au sein du club rhodanien, tels qu'Anthony Lopes, Houssem Aouar ou Moussa Dembélé, revenu de son prêt à l'Atletico Madrid. De plus, l'OL fait généralement parti du top cinq du championnat à l'issue de chaque saison, hormis l'exercice 2019/2020 qui s'était soldé par une piteuse septième place. Qualifiés en Ligue Europa, le groupe de Peter Bosz devra composer avec deux compétitions, sachant que la C3 est souvent considérée comme une compétition qui fait enchaîner les matchs aux joueurs, et que les équipes françaises ne cherchent pas à jouer sérieusement. Une différence qui peut se remarquer en deuxième partie de saison.

Quoiqu'il en soit, l'objectif de l'Olympique lyonnais reste toujours d'occuper le podium de Ligue 1. Si les Gones ont perdu cet été plusieurs éléments importants de leur effectif, ils restent malgré tout une équipe redoutable capable de vaincre les plus grands. Avec un entraîneur d'expérience comme Peter Bosz sur le banc de touche, il est tout à fait possible de voir l'OL se battre pour une place en Ligue des Champions cette année.