Ligue 1 : Saint-Etienne, Brest, la révolte des mal classés

Enfoncés dans les bas fonds de Ligue 1 depuis le début de la saison, Saint-Étienne et Brest sont sur une pente ascendante depuis le début du mois de novembre qui laisse entrevoir des jours meilleurs.

Illustration : "Ligue 1 : Saint-Etienne, Brest, la révolte des mal classés"

Comme quoi, la vérité d'un jour n'est pas toujours celle du lendemain. Après un début de saison catastrophique, Brest et Saint-Étienne étaient relégables au terme du mois d'octobre, et les deux formations s'enfoncaient peu à peu dans la crise. Puis un déclic. Côté Brestois, le déclic a pris la forme d'un match nul arraché contre Reims a la fin du mois d'octobre. Un nul qui a mis fin a la spirale négative des Brotons, et qui s'est bonifié grace au point pris à Pierre Mauroy la semaine suivante (1-1). Avant l'euphorie, et trois succès consécutifs au mois de novembre contre Monaco (2-0), à Lorient (1-2) et contre Lens (4-0), les trois premières de la saison qui ont éloigné Brest de la zone rouge. En effet, depuis le milieu du mois d'octobre et la neuvième journée, Brest est la troisième meilleure équipe de Ligue 1, derrière Rennes et Paris.

Un classement auquel l'ASSE de Claude Puel pointe à la septième place. Avec deux victoires et deux nuls lors des quatres derniers matches, les stéphanois sont revenus à un point de la 17ème place, après un début de saison raté. Le clean sheet réalisé sur la pelouse de Troyes (0-1) est le premier de la saison, et surtout le premier depuis plus de six mois, et la réception de l'OM en fin de saison dernière.

Encore plus de football

Voir plus