Ligue 1 : un arbitrage remis en question

Depuis le choc entre le PSG et l’OL, dimanche dernier, l’arbitrage français connaît une grande remise en question. Tout au long de la semaine, de nombreuses polémiques ont éclaté.

Illustration : "Ligue 1 : un arbitrage remis en question"

L’arrivée de la VAR dans le football avait pour but de limiter au maximum les éventuelles erreurs d’arbitrage. Malgré de nombreux aspects positifs, cette aide à l’arbitrage ne résout pas tout et au contraire, elle crée de nombreuses polémiques.

La victoire du Paris Saint-Germain face à l’Olympique Lyonnais (2-1) dimanche dernier a vite été controversé, en effet le club de la capitale a bénéficié d’un penalty qui n’avait pas lieu d’être. Clément Turpin, l’arbitre de la rencontre a sifflé une faute contre Malo Gusto, le latéral lyonnais, alors que la faute était en fait, bien commise par Neymar.
Cette erreur manifeste de l’arbitre n’a pourtant pas été vérifié par la VAR, ce qui a créé une grande polémique, notamment sur les réseaux sociaux.

C’est notamment Jean-Michel Aulas, le président lyonnais qui a pointé du doigt le mauvais arbitrage de la rencontre, ainsi que les différents problèmes de la VAR.


Sur les réseaux sociaux comme ailleurs, l’arbitrage a fait parler, et cela, c’est encore plus aggravé après la rencontre de Ligue 2 opposant Caen à Dijon. Lors de ce match Dijon menait 1 à 0 et en fin de match l’arbitre de la rencontre, annula deux buts valables à Caen. À la suite de cela, ce sont les bases de l’arbitrage qui ont été remises en question étant donné l’absence de VAR en Ligue 2.

Alors, est-ce que le niveau d’arbitrage en France est-il si mauvais ?

Ces deux grossières erreurs de Mr Angoula ont créé une sorte de procès de l’arbitrage français. Sur les réseaux sociaux comme sur les plateaux de télévision, la question du niveau des arbitres en France a été au centre de tous les sujets footballistiques. Le manque de remise en question et l’absence de sanctions envers les arbitres sont les deux choses qui sont ressorties de ces débats.
Pour la plupart des fans de football, les arbitres devraient être « réprimandés » lors de mauvaise performance de leur part. Une remise en question de leur part permettrait selon un grand nombre de personnes une amélioration du niveau des arbitres français.

Lors de la rencontre entre l’OL et Troyes, l’arbitrage de Mme Frappart a lui aussi été au centre des débats. En fin de match, Lucas Paqueta, le joueur lyonnais a écopé d’un carton pour « chambrage » envers ses adversaires. La tentative de sombrero du brésilien a été vu aux yeux de Mme Frappart comme une tentative d’humiliation de l’adversaire. Or, le spectacle est l’essence même du football.
Sur son compte Instagram, Neymar, le coéquipier en sélection de Paqueta, a rapidement réagi à cette sanction qui pour lui tant à supprimer le « Joga Bonito » !
Ces mots fort de la part d’une star de notre championnat feront-elles réfléchir l’arbitrage français ?

Nous n'en avons aujourd'hui pas encore la réponse, mais quoi qu’il en advienne si de nouvelles grossières erreurs d’arbitrage venaient à voir le jour cela serait surement créateur de nouvelles grandes polémiques !

Encore plus de football

Voir plus