Ligue 1 : un scénario irréel et Nice arrache la victoire contre l'OL ! (3-2)

Au terme d'un match au scénario totalement fou, l'OGC Nice est parvenu à arracher un succès 3-2 contre l'Olympique Lyonnais. Les Aiglons étaient pourtant menés 0-2 à domicile...

Illustration : "Ligue 1 : un scénario irréel et Nice arrache la victoire contre l'OL ! (3-2)"

Sous le soleil niçois, l’Olympique Lyonnais s’adjuge immédiatement le contrôle du cuir, comme l’illustre les 71 % de possession de balle en la faveur des Rhodaniens dans le premier quart d’heure de la partie. Paquetá se procure la première opportunité du match avant que Delort ne vienne donner des sueurs froides aux Lyonnais sur une frappe limpide depuis l’extérieur de la surface. L’ancien du MHSC vient solliciter Lopes et force le gardien portugais à réaliser une superbe parade. Malgré ces quelques occasions, très peu se situations chaudes sont à souligner dans ce premier acte. À la demi-heure de jeu, seulement 3 frappes, dont une cadrée, ont été tentées par chaque équipe. Alors que l’OGC Nice semblait prendre le dessus sur l’OL, ce sont les troupes de Peter Bosz qui prennent l’avantage dans cette rencontre.

À la 35e minute, Toko Ekambi profite d’une magnifique ouverture de Boateng pour se présenter face à Benitez. Le portier argentin repousse la première tentative du Camerounais mais ce dernier suit parfaitement pour pousser le cuir au fond des filets. L’ancien du FC Sochaux-Montbéliard s’en prend une nouvelle fois à son adversaire favori puisqu’il marque là son 7e but contre le Gym. Dans la foulée de l’ouverture du score, Nice répond par l’intermédiaire de Dolberg. Le Danois prend le relais de Delort, moins en vue en fin du premier acte. La mi-temps est sifflée, Lyon mène assez logiquement 1-0 malgré des bonnes initiatives maralpines.

Atal, facteur X !

Dès le retour des vestiaires, l’Olympique Lyonnais repart de l’avant. Aouar s’illustre immédiatement mais ne trouve pas le cadre. Les Rhodaniens dominent leur sujet tandis que les hommes de Christophe Galtier sont méconnaissables dans cette seconde période. Ils subissent le pressing lyonnais et peinent à apporter le danger sur les buts de Lopes. De l’autre côté, l’OL pousse pour doubler la mise. Kadewere a l’opportunité de porter le score à 2-0 mais rate complètement son tir à bout portant. Si l’ancien du Havre manque de précision dans son geste, ce n’est pas le cas pour Aouar. Le milieu de terrain formé à l’OL permet à son équipe de mener 2-0 à la 68e minute au terme d’une superbe action collective menée par Caqueret et Paquetá.

Le Gym est transparent dans ce deuxième, comme en témoigne la statistique d’aucune frappe cadrée en 35 minutes. Et c’est sur sa première frappe cadrée de la seconde période que l’OGC Nice réduit la marque. Après un joli numéro côté droit, Atal, entrée en cours de match, trompe Lopes d’une magnifique frappe au premier poteau. Cette réalisation sonne le début du cauchemar pour les Lyonnais. À cinq minutes du coup de sifflet final, Kadawere est exclu suite un tacle trop appuyé sur Bard, ancien de l’OL… Dans la foulée de cette expulsion, Atal obtient un penalty que transforme Delort. 2-2, la fin de match est totalement folle. Guessand marque un 3e but niçois et offre la victoire aux Aiglons dans le temps additionnel.

En ce qui concerne les prochaines échéances des deux formations, Lyon recevra le RC Lens tandis que Nice se déplacera à Angers.

Encore plus de football

Voir plus