Ligue des Nations : Que gagne le vainqueur ?

La deuxième édition de la Ligue des Nations entre dans sa phase finale. Le Final Four débute dès demain avec deux demi-finales au programme opposant l’Italie à l’Espagne et la Belgique à la France. L’une de ces quatre nations remportera la compétition ce dimanche à Milan. Mais que remportera-t-elle vraiment ?

Illustration : "Ligue des Nations : Que gagne le vainqueur ?"

Il y a deux ans, à l’automne 2019, le Portugal était sacré premier vainqueur de l’histoire de la Ligue des Nations, à domicile, à Lisbonne. À l’époque, cette compétition toute neuve ne présentait que très peu d’intérêt aux yeux des supporters, même si cela constitue un titre mondial non-négligeable pour la Seleção et Cristiano Ronaldo. Aujourd’hui encore, l’intérêt est relatif, bien qu’il semble plus évident au regard des quatre pays encore en lice. Outre l’opportunité d’aller décrocher un nouveau trophée comme l’a notamment rappelé Didier Deschamps, quels seront les avantages pour le vainqueur ?

Une roue de secours pour la Coupe du Monde

Tous les groupes de qualification pour la Coupe du Monde 2022 en Europe sont constitués de six nations. Tous, sauf ceux des quatre qualifiés pour ce Final Four qui n’en comptent que cinq. En réalité, Belgique, France, Italie et Espagne ont déjà un avantage en vue de la qualification à la prochaine Coupe du Monde, avant même de savoir qui soulèvera la Ligue des Nations dimanche.

En revanche, une place de finaliste pourrait valoir un peu plus cher. S’ils ne se qualifient pas directement pour l’édition Qatar 2022 par le biais des matchs de groupe, les finalistes auront le droit de participer à des barrages éliminatoires à partir de décembre. Une seconde chance donc, en cas de mauvais résultat. Hormis le trophée en argent de 71 cm, le vainqueur de cette compétition ne gagne rien de plus que son dauphin.

Encore plus de football

Voir plus