Mondial 2022 : Le carton de la Mannschaft vu depuis l’Allemagne !

Soir de fête en Allemagne ! Ce jeudi, la Mannschaft a livré un match record face au Liechtenstein en s’imposant devant son public sur le score historique de 9-0. Hans-Dieter Flick reprend avec panache le flambeau de Joachim Löw, venu faire ses adieux avant le coup d’envoi de la partie.

Illustration : "Mondial 2022 : Le carton de la Mannschaft vu depuis l’Allemagne !"

La sélection allemande était déjà qualifiée pour le Mondial, et cela aurait pu prêter à croire que les joueurs allaient sûrement lever le pied et se reposer avant les échéances européennes importantes qui les attendent. Il n’en est rien, l’Allemagne a terrassé le Liechtenstein et ce, pour le plus grand bonheur des supporters, mais aussi de la presse allemande. Habitués à ces scores fleuves, les Allemands ont tout de même battu hier, certains records.

Wolfsburg, théâtre des rêves

« Après un mauvais coup contre Goretzka, l'Allemagne démantèle le Liechtenstein décimé » titre Kicker, quotidien sportif en Allemagne. Surprenant que cela apparaisse dans le titre tant cet événement devient mineur au regard du résultat, Leon Goretzka a effectivement subi une faute flagrante en début de partie. Une semelle assénée dans le cou du joueur bavarois, permettant à Ikay Gundogan d’ouvrir le score dès la 11e minute sur pénalty.

« Trois buts en quatre minutes » c’est également l’un des faits marquants de cette partie singulière. Alors que la promenade de santé semblait lancée dans le jeu, elle s’est vue concrétisée au tableau d’affichage : « le Liechtenstein n'a pas résisté à la pression : un but contre son camp de Kaufmann (20e), un tir du pied gauche de Sané (22e) et du droit de Reus (23e) ont assuré trois buts allemands en seulement quatre minutes. »

Avec ces neuf buts inscrits, ce match ne constitue pas le record absolu de la Mannschaft tant elle a triomphé dans son histoire. En revache, ce succès s’inscrit dans une série historique pour le coach de cette formation : « Six victoires en six matchs - aucun entraîneur national n'a mieux commencé que Hansi Flick ». Le meilleur départ pour un sélectionneur allemand, de bon augure à près d’un an de la prochaine Coupe du Monde au Qatar.

Alors que Joachim Löw était à l’honneur avant le coup d’envoi de ce match d’exception, sa dernière soirée en compagnie de la sélection s’achève par des sourires. Il laisse derrière lui 15 années de service, une Coupe du Monde remportée en 2014, et un héritage doré à son successeur, qui semble déterminé à faire au moins aussi bien que « Jogi ».

Encore plus de football

Voir plus