Mondial 2022 : le point sur les qualifications en Europe !

À deux rencontres de la fin des qualifications pour la Coupe du monde 2022 au Qatar, petit tour de table des situations des principales nations européennes dans leur course à la qualification.

Illustration : "Mondial 2022 : le point sur les qualifications en Europe !"

Les déjà qualifiés

Assurés depuis le début du mois d'octobre de faire partie des 32 participants au Mondial qatari, le Danemark et l'Allemagne disputeront deux rencontres pour l'honneur en novembre. Les coéquipiers de Martin Braithwaite ont réalisé la campagne parfaite, empochant huit victoires et autant de rencontres, et affronteront les Iles Féroés puis l'Écosse, ces derniers étant toujours dans la course pour une place en barrage. Du côté de la Mannschaft, le parcours n'a pas été tout rose, notamment après une défaite contre la Macédoine du Nord au début de la campagne. Mais la neutralisation de leurs concurrents conjugués à leurs sept victoires leur ont permis de décrocher leur qualification sans trembler.

Les déjà barragistes

Dans le groupe A, la Serbie (17 points) et le Portugal (16 points) ont fait le trou sur leurs adversaires, et se disputeront la première place du groupe l'un contre l'autre à Lisbonne, le 14 novembre. Dans la même situation, la Suède et l'Espagne n'ont plus que deux rencontres pour faire la différence, avec un léger avantage de deux points, en défaveur des hommes de Luis Henrique.

Tout comme la Suisse et l'Italie, à égalité de points à deux rencontres du terme de ces qualifications, avec quatre victoires contre leurs autres adversaires et deux nuls lors de leur double confrontation. La Belgique, leader du groupe E, est toujours sous la menace de ses adversaires, à cause de son match nul surprise contre la République Tchèque quelques semaines avant l'Euro. Enfin, la Croatie et la Russie ont fait la différence dans leur groupe, et s'adjugeront sans surprise les deux première places du groupe. À surveiller un affrontement décisif entre les deux formations pendant cette trêve.

Ceux qui doivent encore cravacher

Avec seulement douze points, la France n'a pas encore assuré mathématiquement son statut de barragiste. Avec trois matches nuls plus qu'évitable, les Bleus n'ont que trois points d'avance sur l'Ukraine et quatre sur la Finlande, prochain adversaire de l'Équipe de France. Deux adversaires qui peuvent encore eux aussi prétendre à une première place qui serait une énorme surprise. Dans le groupe E, la course à la deuxième place est serrée entre la République Tchèque de Patrick Schick et le Pays de Galles de Gareth Bale, enfin rappelé en sélection.

Derrière le Danemark, l'Écosse a fait le trou, mais doit encore valider son billet pour les barrages, ce qui passe par un succès contre la faible Moldavie, dernière du groupe avec un seul point. Enfin, les trois derniers groupes sont encore très serrés. L'Angleterre, habituée à agir comme un rouleau compresseur en qualifications, n'a pas validé sa qualification, la faute à deux matchs nuls en Hongrie et contre la Pologne. Une équipe polonaise sous la pression de l'Albanie, qui peut encore réaliser un exploit dans un groupe qui ne lui était absolument pas promis, avec trois participants à l'Euro cet été.

Dans le groupe de l'Allemagne, la bataille est féroce pour le deuxième ticket avec un point séparant la Roumanie, l'Arménie et la Macédoine du Nord, les deux derniers qui participeraient à leur premier Euro depuis la création de la compétition. Même situation dans le groupe des Pays-Bas, mis sous pression par la Norvège du prodige Erling Haaland, blessé jusqu'à 2022, et la Turquie, qui cherche a faire oublier son Euro totalement raté.

Vingt-quatre nations en course pour tenter de décrocher l'un des treize tickets encore en jeu pour le Mondial 2022...

Encore plus de football

Voir plus