Mondial 2022 : qui peut créer la surprise ?

À deux rencontres de la fin des éliminatoires, de nombreuses équipes sont encore en course pour se qualifier, et certaines ne sont pas les plus attendues. Focus sur ces potentielles surprises qui pourraient obtenir un ticket pour le Qatar.

Illustration : "Mondial 2022 : qui peut créer la surprise ? "

Groupe F : Israël

Après des années a végéter au milieu des qualifications ratées et des corrections contre les gros, Israël est désormais de plus en plus convaincant sur ses sorties, et pourrait rapidement devenir un prétendant. Déjà barragiste malheureux pour l'Euro 2020, les coéquipiers d'Eran Zahavi réalisent une belle campagne, mais ont eu du mal contre leurs adversaires directs, l'Écosse et le Danemark. Avec quatre points de retard sur les Écossais à deux rencontres de la fin, tout n'est pas perdu pour Israel, mais il va falloir compter sur un faux pas des coéquipiers de Ryan Fraser pour découvrir leur première compétition internationale.

Groupe G : La Norvège

Certes, la présence du monumental attaquant de Dortmund Erling Haaland dans cet effectif les décrédibilise quelque peu au rang de surprise. Mais dans son histoire, la Norvège n'a jamais participé qu'à deux Coupes du monde dans son histoire, du temps des autres légendes nationales comme Ole Gunnar Solskjaer. Ramener la Norvège sur la scène internationale, 24 ans après, serait une prouesse hors du commun pour cette jeune génération qui tient la dragée haute dans un groupe très relevé, en compagnie notamment des Pays-Bas et de la Turquie. Les prestations probantes à Istanbul (1-1) et contre les Pays Bas à Oslo (1-1) prouvent le niveau de ce groupe, qui jouera la première place du groupe cette semaine à Amsterdam, face aux Néerlandais de Memphis Depay et Frenkie de Jong, le tout sans son buteur vedette, blessé.

Groupe I : l'Albanie

La dernière fois que l'Albanie a mis un pied dans une grande compétition, son parcours s'est achevé au Parc OL après trois tristes rencontres lors de l'Euro 2016. Puis des qualifications ratées en 2018 et en 2020, avant l'exploit. Deux victoires sur le même score contre la Hongrie (1-0), permettant aux Albanais de croire en un potentiel grand début en Coupe du monde, pour une nation dont l'Euro 2016 était la première grande compétition internationale. Pour cela, la mission est a la fois simple et ardue : il faudra ramener un résultat d'Angleterre.

Groupe J : l'Arménie

S'il y a un nom qu'on ne pensait pas citer c'est bien celui là. Placés dans un groupe en compagnie de l'Allemagne, la Roumanie, l'Islande et la Macédoine du Nord, on voyait plus les coéquipiers d'Henrikh Mkhitaryan se battre avec le Liechtenstein pour éviter la dernière place. Pourtant, les Arméniens ont décroché trois superbes victoires contre le Liechtenstein, l'Islande et la Roumanie pour inaugurer leur campagne, puis ont obtenus des matches nuls importants afin de se stabiliser dans la course à la qualification en barrages. À un point seulement de la Roumanie, les Arméniens doivent jouer face à la Macédoine du Nord dans un match couperet, puis en Allemagne face à une Mannschaft déjà qualifiée qui n'a plus rien à jouer.

Encore plus de football

Voir plus