PSG : Une joueuse victime d’un guet-apens

Mardi soir, le PSG a affronté le Real Madrid devant plus de 18 000 supporters. Les Parisiennes s’imposent 4-0 et confirment la première place ! Pourtant, une joueuse manque à l’appel …

Illustration : "PSG : Une joueuse victime d’un guet-apens"

Kheira Hamraoui, joueuse internationale qui a remporté de nombreux titres dont celui de la Ligue des champions avec Barcelone et à deux reprises avec l’OL, deux fois la Coupe d’Espagne en 2020 et 2021 et deux fois le championnat espagnol manquait à l'appel. Pour cause, la milieu de terrain, Kheira Hamraoui a été agressée jeudi dernier. D’après RMC Sport, plusieurs joueuses ont été menacées avant cet évènement. La joueuse rentrait à son domicile après avoir été au diner organisé par son club, conduite par Aminata Diallo quand soudain un individu l’extrait de la voiture et la frappe à plusieurs reprises avec une barre de fer.

Les agresseurs étaient deux et masqués. Néanmoins, ils étaient là pour une raison bien précise car ils n’ont rien volé, l’un s’est acharné sur les jambes de Kheira, quant-à l’autre, il se contentait d'immobiliser Aminata Diallo. La victime souffre de multiples blessures, griffures et hématomes au niveau des cuisses et des tibias. Elle a eu plusieurs points de suture aux jambes et aux mains. Mardi soir, lors du match face au Real Madrid c’est Aminata Diallo qui était sur le terrain.

Une semaine après l’agression, la conductrice fut placée en garde à vue à Versailles car elle est suspectée d’être liée à cette histoire. La Brigade de répression du banditisme à perquisitionné son véhicule et son appartement. La suspecte a été entendu à 4 reprises depuis, mais cela n’a pas été convainquant car Maryvonne Caillibotte, la procureure prolonge sa garde à vue jusqu’à vendredi matin, soit 24 heures de plus. Une information en plus s’ajoute à l’affaire, un détenu à la prison de Lyon-Corbas est présenté comme une connaissance d’Aminata Diallo et prêtant avoir été en couple avec Kheira Hamraoui et se venger d'elle.

Le Club assure qu’il n’y avait aucune tension entre ces deux joueuses et ordonne à son équipe de ne pas s’exprimer sur cette affaire. Depuis jeudi dernier, le PSG a pris ses dispositions afin de garantir la sécurité de ses joueuses, les quatres joueuses menacées bénéficient d’une protection rapprochée.

L’affaire est en cours, nous espérons avoir plus d’informations les jours qui suivent.

Encore plus de football

Voir plus