RC Lens : un retour de poids pour la réception de Reims !

Pour le compte de la 9e journée du championnat de France, le RC Lens accueille le Stade de Reims. Les Sang et Or disposent d’un groupe quasi au complet pour affronter la formation marnaise. Kevin Danso sera bien disponible, lui qui revient de suspension…

Illustration : "RC Lens : un retour de poids pour la réception de Reims !"

Le RC Lens parviendra-t-il a décrocher un 4e succès en 5 rencontres ? La réponse sera donné ce soir à l’issue du match d’ouverture de cette 9e journée de Ligue 1 opposant les Lensois aux Rémois. Les Sang et Or surfent sur une superbe dynamique symbolisée par un dernier succès au Vélodrome face à l’Olympique de Marseille. Les troupes de Franck Haise sont en totale confiance et peuvent parfaitement disposer du Stade de Reims à la maison. Une victoire d’autant plus probable que le RCL accueille la formation marnaise avec un groupe quasi au complet. L’écurie nordiste peut également compter sur le retour d’un de ses hommes forts dans ce début de saison. Kevin Danso devrait être de la partie, lui qui était suspendu pour le déplacement dans la cité phocéenne.

Après un premier match contre Rennes où il n’a joué que les 4 dernières minutes de la partie et une rencontre face à l’ASSE où il est resté sur le banc durant l’intégralité des 90 minutes, Kevin Danso est devenu un élément essentiel de la défense lensoise. L’Autrichien a ensuite figuré dans le onze de départ lors des 5 journées de Ligue 1 qui ont suivi. Cependant, le défenseur central de 23 ans a dû quitter la pelouse à la 50e minute à l’occasion de la réception de Strasbourg après avoir reçu un carton rouge. Ayant purgé son match de suspension le week-end dernier contre l’OM, Danso fera son retour ce soir. Reste à savoir s’il sera titularisé. Christopher Wooh avait assuré l’interim.

À noter que Kevin Danso dispute là sa première saison sous le maillot lensois. L’Autrichien est arrivé cet été en provenance d’Augsburg pour pallier notamment au départ de Loïc Badé vers le Stade Rennais.

Encore plus de football

Voir plus