Reims : un exploit en guise de match référence

Vainqueur surprise à Lyon (1-2) dans les tout derniers instants, Reims réalise le bon coup de cette 16e journée de Ligue 1 et confirme ses progrès.

Illustration : "Reims : un exploit en guise de match référence"

Dans un stade du Groupama Stadium à huis-clos pour l’occasion, Reims a su faire la différence pour décrocher les trois points face aux Lyonnais en s'imposant 2-1. Un bien bel exploit compte tenu des circonstances. C’est sans son entraîneur que les Stadistes se déplaçaient dans le Rhône. Oscar Garcia a été testé positif au Covid-19 et placé à l’isolement pendant plusieurs jours.En mettant en échec Lyon en première mi-temps, les Rémois se permettent même d’ouvrir le score avec Faes en début de seconde période. Si Toko-Ekambi égalise, c’est bien Reims et Ekitike qui ont le dernier mot en marquant sur la dernière action du match. Après avoir déjà décroché une victoire dans les arrêts de jeu, 1-0 face à Clermont, lors de la précédente journée, le Stade de Reims récidive en l’emportant grâce à ce but inscrit à la 94e minute de jeu. C’est un quatrième match sans défaite de rang pour Reims qui s’éloigne de la zone dangereuse grâce à cette très belle et inattendue performance.

Une défense retrouvée

En choisissant de revenir à une défense à 5 pour cette rencontre face à l’OL, Reims a eu tout bon. Ce système en 5-3-2 a énormément contrarié les Rhodaniens qui ont souvent déjoué et n’ont pas réussi à véritablement installer leur jeu. Alors que son homologue n’était même pas présent sur le banc de touche adverse, Peter Bosz a eu toutes les peines du monde à contourner le bloc défensif des Champenois. Solides et disciplinés, les Rémois avaient bien préparé la rencontre et ont su limiter l’influence de joueurs comme Paqueta ou Aouar, d’habitude si brillants dans l’animation offensive de leur équipe. Réputé pour son assise défensive depuis son retour en Ligue 1 en 2018, Reims a plus de difficultés cette saison à protéger son but. Mais depuis quatre rencontres, une forme de solidité a été retrouvée avec seulement deux buts encaissés. Ce sont d’ailleurs quatre matchs sans défaites (deux victoires et deux nuls), ce qui n’a rien d’anodin. Cela permet à Reims rester d’être à nouveau parmi les cinq meilleures défenses du championnat. La triplette de défenseurs axiaux Abdelhamid – Faes – Gravillon a parfaitement fonctionné et ce match peut donner des idées à Oscar Garcia pour la suite puisqu’il peut s’appuyer sur une vraie base défensive pour se sauver en fin de saison.

Encore plus de football

Voir plus