Suivez-nous!

Football

Canal + attaque la LFP, la bataille se poursuit !

La fin du mois approche, et bientôt l’identité du nouveau diffuseur principal de la Ligue 1 devrait être connu. Pourtant, au lendemain du lancement de son nouvel appel d’offres, la LFP est attaquée en justice par une direction mécontente de Canal +.

La semaine dernière, la LFP rendait officiel son nouvel appel d’offres, au sein du quel ne figurait pas le lot rendu par Canal + plus tôt dans le mois. Et là où la menace d’une poursuite judiciaire pesait au dessus de la LFP, le groupe média a décidé d’en faire une réalité.

Ce lundi après-midi, l‘Équipe révélait que la LFP avait reçu une assignation « à brefs délai» devant le tribunal de commerce de Paris. Maxime Saada et les siens contestent complètement la décision prise par la LFP, d’ignorer le lot remis en jeu par C+.

Ainsi, la Ligue sera invitée à comparaître devant le tribunal le 19 février. À ce moment là, la LFP aura déjà donner sa décision et les nouveaux diffuseur seront connus.

UNE STRATÉGIE « EN OR »

Sur la question, l’économiste Pierre Rondeau a confié son point de vu à France TV Info. Pour lui, il s’agit là d’une stratégie de Canal +, qui lui permettrait dans la finalité de récupérer une grande partie d’une nouvel appel d’offres, ainsi que celui que Maxime Saada avait lui même remis en jeu.

En réalité, dans l’hypothèse où Canal + tenterait sa chance pour récupérer l’offre et que le groupe perdrait, il pourrait toujours avoir recours à la justice lors de l’audience du 19 février. De la même manière que cette menace du Tribunal, pourrait décourager d’éventuels concurrents, tels que Amazon, de se lancer dans la course au football français. En effet, la date du 19 février pourrait tout même permettre a Canal + d’arriver à ses fins, là où tout le processus de la LFP serait remis en cause.

BEINSPORTS NE SUIVRA PAS

Et si c’est bien le lot acquis auprès de BeinSports que Canal + souhaite rendre, la chaine qataris quand à elle, ne souhaite pas soutenir Vincent Bolloré et son groupe dans cette plainte.

En effet, Nasser Al-Khelaifi, président du PSG et de la chaîne, n’aurait pas pour souhait de descendre le football français, déjà en grande difficulté financière, épidémie et droits TV pour cause.

En attendant la fin du mois, et l’annonce des nouveaux diffuseurs des rencontres de Ligue 1 et de Ligue 2, le feuilleton Canal +/LFP ne risque pas de cesser de faire couler de l’encre. Février approche, et pour l’heure, aucuns réels candidats n’est connu officiellement du grand public. La suite, bientôt, très bientôt.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football