Suivez-nous!

Football

Droits TV : Échec dans l’appel d’offres

Ce lundi 1er février, le football français était supposé connaître une journée cruciale, qui redistribuerait les droits de diffusion de ces rencontres. Retour sur un échec.

La date du 1er février tournait dans les esprits de tous, depuis que la LFP avait annoncé remettre en jeu les lots de MediaPro, et avait laissé aux potentiels diffuseurs, jusqu’à ce jour pour réfléchir à leur offre. Pourtant, voilà, à l’issue d’une matinée de dépôt d’offre, le résultat est loin d’avoir été fructueux.
Ce lundi soir, par le biais d’un communiqué, la LFP déclarait avoir reçu des offres de la part d’Amazon, Discovery et DAZN. Trois groupes internationaux majeurs. L’absence de Canal + sera évidemment remarquée, mais que très peu relevée, tant le conflit était installé entre les deux parties. Jugeant ces offres infructueuses, la LFP annonce « se laisser désormais 48h pour définir les prochaines étapes ».

Tweet LFP

Du côté des clubs, notamment en crise financière à cause du fiasco MediaPro, on craint le scénario catastrophe. Cette journée devait symboliser l’espoir dans le football français, mais elle résonnera étonnamment vide cette fois-ci.

48H D’ESPOIR

48H POUR Y CROIRE

Et si aucune des offres n’aura franchement été validée, celle proposée par Amazon semble tout de même avoir retenu l’attention.Une chose est sûre, à défaut d’être pleins de nouveaux arrivants, le feuilleton des Droits TV n’est pas prêt d’arrêter de faire couler de l’encre.
Interrogé sur ce qui était présent dans les enveloppes, ce lundi, Jean-Michel Aulas affichait un air positif : « Je n’ai pas le droit d’en parler, mais la situation est intéressante. »

En attendant, il reste 48H à la LFP pour se réunir et prendre une décision concernant la suite des événements. Et si elle ne trouve pas de solution d’ici la fin de semaine, et le match opposant l’Olympique de Marseille, au Paris Saint-Germain, le président du groupe M6 se propose quand a lui toujours, pour une éventuelle diffusion de la rencontre.

Tweet

Tout pour écarter Telefoot au plus vite quoi.

Une chose est sûre, à défaut d’être emplis de nouveaux arrivants, le feuilleton des Droits TV n’est pas prêt d’arrêter de faire couler de l’encre. Et si Telefoot s’est proposé quelques jours plus tôt, pour diffuser jusqu’à la fin de la saison, du côté du grand public, on espère en majorité une toute autre solution.

Reste plus qu’à savoir qui repartira gagnant de ce moment de crise sans précédent. La suite ? Personne ne la connaît, mais elle ne saurait tarder.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football