Suivez-nous!

Football

L’AS Monaco s’offre une victoire de gala contre le Paris Saint-Germain

Auteurs d’une grosse performance tactique, les protégés de Niko Kovac ont réalisé un match parfait pour s’offrir la possibilité de revenir à deux points du podium et du PSG (0-2). Décryptage d’un tournant de la saison.

Niko Kovac avait prévenu ses troupes avant le déplacement dans la capitale. Ce match figurait possiblement comme « la dernière chance » de Monaco pour s’adjuger une place sur le podium et rêver d’un titre de champion en fin de saison. Dès les premières minutes, on a senti des Monégasques concernés et concentrés à bonifier les séances de préparation de la semaine. La possession est laissée aux Parisiens, Monaco se place sur un 5-4-1 avant d’exploser dès la récupération de balle. Dès la 6ème minute, Monaco part en contre. Le ballon passe par la gauche avant d’atterrir sur la tête d’Aguilar dans la surface. Le latéral droit remise de la tête vers le point de penalty pour Sofiane Diop. La tête du natif de Tours finit au fond (0-1, 6e). Son 6ème but de la saison.

Une démonstration tactique signée Kovac

La démonstration tactique monégasque continue malgré une volonté parisienne d’accentuer les assauts sur le but de Lecomte, très tranquille hier soir. Monaco défend en avançant et coupe sans cesse les lignes de passes, notamment celles de Paredes, excellent mardi soir, mais impuissant ce soir. L’Argentin était pourtant le joueur désigné comme créateur du jeu parisien, mais aucune possibilité n’a pu être livrée à lui tant le liant entre le milieu et l’attaque parisienne. Le plan de Kovac était aussi de ne pas laisser Mbappé dans les meilleures conditions et avec ballon. Sans cesse, deux trois joueurs à la diagonale venaient harceler le porteur du ballon dont le numéro 7 parisien, nettement moins influent que dans la semaine.

Guillermo Maripan, le défenseur central ressuscité

En deuxième mi-temps, peu de choses changent. Monaco continue de jouer et de se projeter avec un Sofiane Diop, toujours dans le tempo comme son pendant Volland, parfait dans son rôle d’offensif gauche. Ben Yedder, esseulé devant, réussit également parfaitement son rôle sans briller, en s’incorporant dans le bloc de son équipe à la perte du ballon, mais en gardant également les ballons pour faire souffler son équipe. Peu après la mi-temps, après un corner, c’est le Chilien Guillermo Maripan, qui vient donner le break au club de la Principauté. Après une interception bien sentie sur un ballon d’Herrera, le défenseur central ouvre son pied et bat Keylor Navas pour la deuxième fois de la soirée. Paris reste impuissant et n’a jamais su revenir, ni même se créer une occasion dangereuse face à son adversaire parisien.

Monaco s’envole et rattrape peu à peu le Paris Saint-Germain. Deux points de retard seulement. Une occasion de rêver pour les supporters de la Principauté, seulement à 5 points du leader lillois.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football