Suivez-nous!

Football

Le LOSC patauge mais réussit à s’imposer face au Stade de Reims (2-1)

Dans la difficulté depuis le retour aux affaires en 2021, le LOSC s’est sorti d’une situation bien compliquée hier soir. Son attaquant canadien, Jonathan David est le sauveur d’une rencontre difficile. Résumé.

Une semaine après la victoire obtenue dans la difficulté sur la pelouse difficile du Stade des Costières, le LOSC retrouvait son Stade Pierre-Mauroy, où il a chuté pour la première fois de la saison, le 6 janvier dernier. Défaite 1-2. Hier soir, c’était un Stade de Reims en confiance qui débarquait sur les bords de la Deûle. Vainqueurs de Saint-Etienne la semaine passée (3-1) et invaincus sur les cinq derniers matchs, les Rémois avaient bien l’intention de montrer leurs forces et de revenir en Champagne avec des points.

Reims confirme sa bonne entame de match

Et ils l’ont montré d’entrée en se montrant dangereux les premiers sur une frappe de l’ailier français Nathanael Mbuku, pisté par le LOSC, qui passe à quelques centimètres du poteau gauche de Mike Maignan. Une frayeur qui ne va pas mettre en confiance les Lillois. Peu inspirés en attaque, les hommes de Christophe Galtier tentent de stopper l’euphorie champenoise, mais rien n’y fait. Peu après l’heure de jeu, c’est le Kosovar Arber Zeneli qui trompe la défense lilloise et Mike Maignan sur un centre parfaitement placé. Destiné à Abdelhamid, le ballon fuit de peu le défenseur marocain, mais la position de ce dernier trompe Maignan qui voit le ballon rebondir entre ses jambes et finir dans les filets nordistes (0-1, 36e). Un but qui fait mal dans les têtes lilloises. Le scénario du match d’Angers est en train de se reproduire. Malgré la tête de Benjamin André sur corner magnifiquement repoussé par Rajkovic, le score n’évolue pas et le Stade de Reims mène à la pause.

Des mouvements retrouvés côté lillois

En seconde période, tout va mieux pour les Dogues. Ils égalisent rapidement grâce à la classe de Jonathan Bamba, mais surtout en raison d’une glissade de Moretto Cassama, qui offre le ballon au numéro 7 lillois. Ce dernier se présente seul face à Rajkovic et enroule parfaitement son ballon sur la gauche du gardien serbe. Les compteurs sont remis à zéro (1-1, 47e). Mais le LOSC n’en reste pas là et continue de faire mal à une défense champenoise vaillante mais soumise à une usure logique, tant elle a donné en première mi-temps pour bloquer les espaces dans l’axe du terrain. En effet, cette stratégie s’est montrée payante car Djalo et Bradaric ont souffert dans cette rencontre. Mais dans le second acte, les mouvements offensifs piègent à de nombreuses reprises la défense rémoise. Yusuf Yazici est d’abord tout près de marquer sur une belle frappe du gauche, mais Rajkovic touche légèrement ce ballon et l’envoie en corner.

Jonathan David en héros

Le LOSC insiste, continue d’y croire et va finir par gratter les trois points. Sur une frappe sèche de l’entrant Xeka, Jonathan David fait parler ses talents de renard des surfaces et anticipe l’erreur du portier serbe pour glisser sa jambe et faire entrer le ballon dans les filets adverses (2-1, 92′). Un troisième but au compteur pour le joyau canadien qui permet au LOSC de reprendre 3 points sur l’Olympique Lyonnais et de virer en tête avec le Paris Saint-Germain.

Le héros de cette fin de rencontre est heureux de ce dénouement et espère que la suite sera encore meilleure : « C’était difficile en première mi-temps face à un bloc bas sans trop d’espaces. Au fur et à mesure du match, avec la fatigue, on savait que les brèches allaient s’ouvrir. En deuxième mi-temps, on s’est amélioré en modifiant nos déplacements avec des courses en profondeur, ça a tiré la défense et nous a offert des espaces à exploiter. Mon but ? C’est mon plus important sous le maillot lillois car il est décisif. En tant qu’attaquant, il faut toujours suivre sur une frappe. Le gardien a relâché la balle et j’ai pu la pousser dans les filets. Nous devons maintenant garder notre niveau et travailler sur notre premier rideau. À retrouver nos transitions car c’est notre force. Cela peut nous aider pour la suite de la saison. Tout ce qu’on souhaite c’est gagner le plus de matchs possibles et on verra où nous nous trouverons vers la fin de saison pour déterminer ce que l’on peut faire. »

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football