Suivez-nous!

Football

Le Nîmes Olympique reprend espoir

Pour le compte de la 26e journée de Ligue 1, Les Crocos se sont imposés à domicile face à une formation bordelaise plutôt désorganisé. Une victoire qui fait du bien, et qui redonne espoir du côté du club du Gard.

Dans le rouge, le Nîmes Olympique peine à se sortir d’une situation des plus compliquée. Depuis le début de saison, en août dernier, le Nîmes Olympique n’a cessé de flirter avec la zone de relégation. En l’espace des 26 journées de championnat, Nîmes n’a réussi à s’imposer qu’à 5 reprises (Bordeaux, Dijon, Marseille, Brest et Reims) en Ligue 1.

Pourtant, voilà, le succès obtenu ce dimanche à domicile, permet aux Crocos d’enchaîner leur deuxième victoire consécutive, et cette fois-ci face à Bordeaux. Présent en conférence de presse, Pascal Plancque s’est exprimé sur la prestation de son équipe face aux Girondins : « C’est le second match où l’on ne concède pas de but. C’est bien. Cela montre que l’on peut être efficace à domicile. On a été formidables de courage et d’abnégation avec un état d’esprit exceptionnel malgré les coups du sort et les blessures. Ce succès n’est pas un hold-up. On a beaucoup couru après le ballon, mais c’était le prix à payer pour emporter ce match. On s’est donné les moyens de s’en sortir. C’est vrai que nous n’avons pas été flamboyants. On n’a pas tout réussi, mais on a mis beaucoup de cœur. On est contents d’avoir montré ce réalisme sans concéder beaucoup d’occasions à notre adversaire et cela est très intéressant».

Les Nîmois n’ont peut-être pas livré la meilleure de leur prestation, ce dimanche après-midi, mais ils auront véritablement fait preuve détermination et d’envie pour espérer se sortir d’une situation qui commence à peser. Néanmoins, chaque victoire a un coût, et pour Les Crocos, c’est une hécatombe de blessés qui s’est présentée ce lundi, à l’infirmerie. Touché lors de la rencontre, le capitaine nîmois Anthony Briançon, est sorti sur civière et serait probablement victime d’une déchirure à l’ischio droit. Cubas aurait quant à lui pris un coup au niveau de son genou, blessé la veille lors de l’entraînement. Deaux et Alakouch souffriraient d’une pointe respectivement au mollet et au fessier droit. Du côté de Karim Aribi, c’est un coup sur le tibia qui pourrait lui valoir quelques jours d’absences. Des blessures plus ou moins graves, et qui serait bien à déplorer du côté du vestiaire de Pascal Plancque qui semble à nouveau respirer.

TROIS RENCONTRES DÉCISIVES

La fin de saison n’est pas demain, mais elle n’en est pas non plus bien loin. Les prochaines rencontres pour Nîmes seront déjà décisives, et pourraient leur permettre de se sortir du rouge et ainsi, possiblement éviter la relégation immédiate en fin de saison. Pour cause, lors de ses trois prochaines rencontres, Nîmes devra faire face à 3 de ses concurrents directs pour le maintien. Après avoir battu Dijon lors d’une après-midi de Saint-Valentin, Les Crocos reçoivent Lorient (18e), ce mercredi, dans le contexte d’un match de retard. Une rencontre face aux Merlus qui se sont inclinés ce dimanche après-midi, à domicile, face au leader lillois du classement. Dimanche prochain, les hommes de Plancque recevront cette fois-ci le FC Nantes (17e), qui lui aussi connaît quelques difficultés cette saison, et qui n’aura pas non plus réussi à s’imposer contre Marseille. Le mercredi suivant, à l’orée du mois de mars, les nîmois se déplaceront sur la pelouse de l’Allianz Riviera, pour rencontre une formation niçoise (16e), qui n’aura elle non plus, pas su s’imposer ce dimanche après-midi, contre Metz.

Actuel 19e au classement, le Nîmes Olympique possède deux points de retard sur Lorient et sur Nantes, tandis que Nice garde conserve toujours une avance de 8 points. Le chemin risque donc d’être compliqués pour les Gardistes, mais l’exploit ne serait pas non plus impossible à réaliser, dans l’hypothèse où au moins l’un de ces trois clubs, ne réussiraient pas à faire de bons résultats.

Une chose est certaine, côté nîmois, on se battra jusqu’au bout pour le maintien. La fin de saison n’est toujours pas demain, mais les matchs qui approchent, quant à eux, le sont bien.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football