Suivez-nous!

Football

Les Canaris tenus en échec par les Verts

C’était un match déjà décisif qui attendait les deux formations, ce mercredi soir. Un match à enjeux pour l’un comme pour l’autre.

Lors de cette 23e journée de Ligue 1, les deux formations avaient beaucoup à jouer.
Après s’être imposé sur la pelouse de l’Allianz Riviera, dimanche dernier, les Verts avaient tout à gagné et à confirmer, en s’imposant à domicile.
De l’autre côté, quelques jours après leur défaite face à Monaco, ce dimanche, les nantais n’avaient pas d’autres choix que de « ne pas perdre« . Et pourtant, malgré qu’ils se soient quittés dos à dos avec la formation stéphanoise, c’est un bien triste chiffre qui accompagne cette nouvelle prestation.

C’est en effet la quatorzième rencontre consécutive sans victoires pour les Canaris.

MENER N’EST PAS GAGNER

La formation de Raymond Domenech montrait pourtant un meilleur visage, tandis que Randal Kolo Muani donnait l’avantage à son équipe à la 36’, sur une passe de Fàbio Pereira da Silva.

Un but qui aurait pu laisser présager de bonnes choses pour le vestiaire nantais. Mais c’était une nouvelle fois sans compter sur une passe de Denis Bouanga, servant directement Mahdi Camara. (57’)

Et puis tout était à refaire.

Ainsi, les deux équipes se quittent dos à dos, sans changement de position au classement. Une bonne chose en un certain sens, mais surtout dû aux défaites de Nîmes et de Dijon, respectivement 20e et 19e au classement.

DOMENECH NE PERD PAS ESPOIR

Arrivé sur le banc nantais lors de la trêve, l’entraîneur du FC Nantes s’est confié sur la prestation de son équipe, ce mercredi soir, au micro des journalistes : « Il y a de la satisfaction sur le contenu, mais de la frustration sur le résultat final. On savait qu’un de leur point fort par leur aspect athlétique était sur les coups de pied arrêtés. Sur l’envie de ce groupe, je n’ai pas besoin d’être rassuré : ils sont présents. Ils ont besoin de confiance pour aller presser plus haut et trouver des combinaisons plus hautes. Ce qu’on a fait aujourd’hui, et c’était intéressant. (…) Dans l’animation offensive, on a su créer des choses intéressantes. On a des occasions. Après, le petit détail qui fait la différence… Mené 2-0, ça fait la différence. Quand on a l’occasion, il faut la saisir. », confiait l’ancien chroniqueur de la chaîne l’Équipe.

Une chose demeure côté nantais, c’est l’ambition de leur entraîneur, qui doit pourtant faire face à de nombreuses critiques et notamment du côté des observateurs.

En tout cas, c’est bel et bien une rencontre au sommet qui attend Nantes ce dimanche, face au LOSC qui occupe actuellement la première place au classement. Côté stéphanois, il faut s’imposer lors de la réception de Metz ce week-end.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football