Suivez-nous!

Football

Lyon avance ses pions, Dijon continue de stagner

Ce mercredi soir, Lyon se déplaçait sur la pelouse de Gaston Gerard pour tenter de continuer sur sa bonne lancée et avancer ses pions dans la course au titre.

La mauvaise série en côte d’Or se poursuit. Dijon n’est plus ressorti victorieux d’une rencontre depuis le 23 décembre, lors d’un déplacement à Nîmes. Actuel 19e au classement, la menace de la relégation plane au-dessus du vestiaire de David Linarès. Et d’autant plus, au lendemain de cette nouvelle défaite face à l’Olympique Lyonnais.

Et si en début de rencontre les Dijonnais tentaient le tout pour exploiter les failles lyonnaises, notamment sur une erreur de passe de la part de Cornet, qui permît à Sammaritano de tenter sa chance (10’), les occasions lyonnaises se multipliaient à mesure que le temps défilait. Finalement, Lucas Paquetà donnait l’avantage aux Gones, sur une passe en profondeur de Karl Toko Ekambi, marquant ainsi l’unique but de la rencontre. (22’)
Pourtant, en fin de première période, Dijon tentera de réagir, sans qu’aucunes de ces occasions ne soient vraiment concluantes.

À l’issue d’une première période assez physique, le vestiaire de Rudi Garcia à l’avantage et continuera de se battre pour conserver celui-ci, tout au long de la seconde période.
Sans vraiment briller, Lyon s’impose sur la pelouse de Gaston Gerard, conservant ainsi sa seconde place au classement, à seulement deux points du LOSC.

FRUSTRATION ET FIERTÉ

Présent en conférence de presse d’après-match, le tacticien dijonnais se confiait sur la prestation de ses joueurs : « Il y a un sentiment de fierté et de frustration mélangée. Les joueurs ont livré une bonne prestation, on connaissait le contexte et la qualité de notre adversaire trois jours après avoir joué à Lille. Jusqu’à la fin, mes joueurs ont montré qu’ils avaient des ressources pour se battre. Je tiens à souligner cette volonté de ne jamais renoncer. On rate un peu le coche en première période où, après un très bon début lyonnais, on arrive à se créer des occasions. Cela ne se joue pas à grand-chose. », exprimait David Linarès, pour qui la rencontrer aurait pu tourner en un tout autre sens.

DES ATTAQUANTS DÉCEVANTS

Pour Rudi Garcia, bien qu’une victoire ait été obtenue, ses attaquants peuvent et doivent faire mieux : « Il y a eu des satisfactions, mais à partir du moment où on ne concrétise pas nos occasions… On aurait pu marquer avant le but, on ne va pas se cacher devant un manque de réussite, car on a eu trop de situations sur lesquelles nos attaquants ont manqué de détermination pour nous rendre le match plus facile.», confiait l’entraîneur lyonnais sur la prestation de ses attaquants.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football