Suivez-nous!

Football

Monaco s’empare du derby et continue sur sa lancée (2-1)

Sur la côte d’Azur, les deux équipe situées à quelques kilomètres de distance s’affrontaient au Stade Louis II. Monaco voulait poursuivre sa bonne lancée, tandis que Nice voulait se relancer.

Exit les palmiers, la plage et le soleil, hier soir, sur la French Riviera, c’était football. Habtués à faire le trajet en moto et en cortège, les Niçois se sont heurtés à la vague épidémique pour leurs supporters, mais aussi à la vague monégasque qui emporte tout sur son passage actuellement. Quatrièmes du championnat, les hommes de Kovac ont retrouvé de la consistance et n’ont pas perdu leur jeu. Côté aiglon, ces derniers temps, c’est la soupe à la grimace. Des ambitions écornées par un collectif privé de sa pièce maîtresse, Dante. Les Niçois végètent actuellement dans le ventre mou du classement alors qu’ils pouvaient espérer mieux en début de saison.

Voulant réagir très rapidement, ils alignent quelques jours après son arrivée, Jean-Clair Todibo en compagnie de Willam Saliba, autre recrue de l’hiver pour retrouver une sérénité défensive oubliée ces derniers temps. C’est l’attaquant niçois, titulaire hier soir, Dan N’Doye qui fait trembler l’équilibre défensif aiglon, à la demi-heure de jeu. Le Suisse, présent dans la surface, déséquilibre Golovin et provoque un pénalty transformé par Wissam Ben Yedder. 11ème but de la saison pour le franco-turc.

Au retour des vestiaires, le Nice d’Adrian Ursea montre un tout autre visage en réussissant à égaliser très rapidement. Entré à la mi-temps, Myziane Maolida frappe du pied gauche sur le poteau, mais le ballon finit dans la course de Pierre Lees-Melou, qui pousse le ballon au fond des filets (1-1, 47ème). Vexé, l’ancien toulousain prend les choses en main et envoie un coup franc dans les cages d’un Walter Benitez, désespéré. Volland et Sidibé le joue à deux, avant que l’Allemand stoppe le ballon pour la patate version Olive et Tom d’un certain Wissam. Ben Yedder porte l’AS Monaco et son total à 12 buts pour permettre aux Monégasques de l’emporter 2-1.

Les réactions d’après-match

Niko Kovac : « On a mérité cette victoire. »

L’entraîneur croate monégasque est satisfait de ses joueurs qui ont fait un match plein : « Notre ambition était claire. On a gagné le 100e derby. On a mérité cette victoire. On a poussé et on est resté calme dans ce match très physique. Nice n’a fait que deux frappes cadrées. Je félicite mes joueurs. Il faut gagner ces matchs serrés. En fin de match, on était bien organisé. Je n’ai pas eu trop de crainte. Je suis là pour pousser mes joueurs en fin de match. Je le fais pour les encourager. Actuellement, on joue bien. On progresse. Je suis aussi là pour progresser aussi. Je suis content de la façon dont on joue. Les attentes sont très élevées à Monaco. J’en suis conscient. »

Adrian Ursea : « Il faut s’appuyer sur ce qu’on a fait ce soir pour remonter au classement. »

Le coach roumain, intronisé en décembre, tire des motifs d’espoir de cette rencontre contre adversaire plus fort :  « La 2e mi-temps donne des signes encourageants. La première aussi. Mais en face, on avait une très bonne équipe de Monaco. L’équipe avait envie de poser le jeu, d’attaquer et de défendre ensemble. On a des regrets mais Monaco a eu pas mal d’occasions, a mis beaucoup d’intensité. Elle défend dans un système et attaque dans un autre. Elle est bien huilée. On a pourtant réussi à la mettre en difficulté. C’est rare ces derniers temps. Cela me donne confiance pour la suite. Il faut s’appuyer sur ce qu’on a fait ce soir pour remonter au classement. A nous de retrouver de la constance. »

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football