Suivez-nous!

Football

Abdou Diallo, un homme des grands matchs ?

Le défenseur central, parfois latéral gauche, peine à s’imposer au Paris Saint-Germain. Souvent mis de côté pour d’autres, l’ancien de Dortmund prouve lors d’une rencontre importante, qu’il pouvait s’adjuger une place de titulaire dans cette équipe parisienne.

Pour cette rencontre, peu de personnes auraient penser à lui, comme l’un des meilleurs joueurs parisiens de la rencontre. Si Keylor Navas est sans conteste l’homme du match côté parisien, te tandem Marquinhos-Kimpembe a tenu la route, tout comme Mbappé qui a su marquer ce penalty important. Derrière, le reste de l’équipe a sombré et notamment le latéral gauche parisien Layvin Kurzawa, totalement dépassé durant la première période. Une prestation dommageable en comparaison avec celle montrée lors du match aller. Au final, la prestation personnelle de Kurzawa représente assez bien celle des Parisiens, dominés par les Barcelonais hier soir.

Le franco-polonais est remplacé par Diallo, qui va rapidement mettre tout le monde d’accord. Avec une envie débordante, le numéro 22 parisien va montrer de l’impact physique et sa présence se fait ressentir rapidement. Le joueur éteint peu à peu ses adversaires et réussit à mettre en avant sa personnalité. Ses interventions tranchantes permettent au PSG de souffler un peu et d’avancer puisque le joueur n’hésite pas à sortir de sa zone de confort pour amener les ballons plus haut.

Une entrée remarquée pour Diallo qui avait déjà montré ce genre de caractéristiques lors de plusieurs matchs clés contre Leipzig et Manchester United en début de saison notamment. Beaucoup de supporters parisiens l’ont remarqué et souhaitent désormais une place de titulaire pour le joueur formé à l’AS Monaco. Après le match, le joueur a tenu à réagir face aux médias. Il avoue être déçu de la prestation collective, même si l’important est fait : « Le Barça a des joueurs de classe mondiale, même plus que ça. Donc ça allait être un match équilibré. On a souffert, mais on a su marquer, et ne pas en encaisser plus qu’un. Après là maintenant on est un petit peu déçus parce que dans le contenu on aurait aimé faire beaucoup mieux, dans les sorties de balle, dans les attaques… Mais bon, parfois, on souffre et il faut savoir souffrir et ne pas perdre quand on souffre. C’est ce qu’on va retenir ce soir. »

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football