Suivez-nous!

Football

Alexis Claude-Maurice : enfin l’heure de l’envol pour l’Aiglon ?

Arrivé il y a un an et demi sur la Côte d’Azur, Alexis Claude-Maurice reste un joueur énigmatique, qui n’a jamais su se montrer à son meilleur niveau sous le maillot aiglon, commence à retrouver des couleurs et de la confiance pour cette fin de saison. Un démarrage attendu qui se doit de lancer la carrière azuréenne.

Un jeune talent et un début de carrière rêvé

Formé à Lorient, Alexis Claude-Maurice (22 ans) s’est rapidement montré au niveau du monde professionnel avec son club formateur. Sous la houlette de Mickaël Landreau, c’est lors de la saison 2017-2018 qu’il fait ses premiers pas avec le FCL sur la pelouse de Mezzavia, le 4 aout 2017 contre le Gazélec Ajaccio où le recordman de matchs joués en L1 le lance trois minutes. Une juste récompense pour un joueur dont les qualités avaient été décelées très tôt dès son arrivée au sein de son club d’enfance, l’US-Torcy. Le joueur natif de Noisy-le-Grand impressionne ses éducateurs par sa capacité à éliminer ses adversaires très facilement et ses grandes qualités athlétiques qui lui permettent notamment d’intégrer l’INF Clairefontaine, où il rencontre notamment un certain Mbappé.

En rejoignant le FC Lorient, le joueur progresse notamment collectivement avec les U17 Nationaux et devient un joueur capable de faire changer un score grâce à ses qualités indéniables. Le fil du temps l’emmène jusqu’à sa signature professionnelle au sein du club merlu fin 2015, puis une intégration dans le groupe réserve en National 2 par la suite. Avec cette formation, il ne tarde pas à montrer des aptitudes qui lui ressemblent et ne déçoit pas son entraîneur Régis Le-Bris, formateur lorientais qui le suit depuis son arrivée.

La suite, c’est une saison réussie au sein du groupe professionnelle et une seconde saison, celle de l’explosion. Lors de la saison 2018-2019, Alexis Claude-Maurice dispute 35 matchs et inscrit 14 buts et 4 passes décisives. Le jeune joueur devient le joueur clef du club merlu, où Mickaël Landreau lui donne les rênes offensives de l’équipe. Le joueur a su prendre confiance et devenir un joueur convoité par toute l’Europe dont un bon nombre de clubs de Ligue 1.

Une signature à Nice et des doutes

Finalement après des rumeurs l’envoyant au Borussia Mōnchengladbach, ACM devient l’une des principales têtes d’affiche du recrutement INEOS en fin 2019. Il rejoint l’OGC Nice pour 13 millions d’euros pour passer un cap et évoluer au sein d »un projet ambitieux basé sur le développement de jeunes talents comme lui. Aux côtés notamment de Kasper Dolberg, le joueur ne réalise pas la saison espérée. 26 matchs, 2 buts et 2 passes décisives et de nombreux matchs traversés comme un fantôme. Le joueur est revenu récemment sur cette période et pense que son problème était mental : « Lors de mes premiers matchs, ce que je montrais ne correspondait ni à mes qualités ni à mes objectifs. Je me mettais trop de pression et je n’avais pas anticipé les difficultés. »

Après une fin de saison éprouvante où le club niçois a fini par se qualifier en Europa League un peu miraculeusement, la coupure sanitaire a pu permettre au joueur niçois de se reposer et de se ressourcer un peu à l’aube d’une saison qui s’annonce décisive pour le projet INEOS et aussi pour Claude-Maurice. Toujours sous la houlette de Patrick Vieira, l’OGC Nice recrute notamment Amine Gouiri, Rony Lopes, Képhren Thuram et Morgan Schneiderlin pour venir épauler la polyvalence du jeune joueur qui peut jouer en tant que numéro 10, ailier droit et gauche , mais aussi milieu de terrain. En effet, Claude-Maurice a acquis durant sa jeunesse une compréhension du jeu et une vision de ce dernier, qui permettent le développement des qualités du joueur à quelques postes.

Cette année, sur les 30 matchs disputés par ACM, 5 postes ont été utilisés pour le joueur au sein d’une saison très compliquée pour lui et le club. Auteur d’une première partie de saison à la hauteur de la précédente, il a coulé comme son club au fil du temps en passant de candidat à l’Europe à la lutte pour le maintien. De plus, en Europa League, malgré un but d’Alexis contre Leverkusen lors de la première rencontre, le Gym continue de couler en terminant 4ème d’un groupe assez abordable composé du Bayer Leverkusen, de l’Hapoel Béer-Sheva et du Slavia Prague. Une situation qui a valu la tête de Patrick Vieira, remplacé par Adrian Ursea.

Rennaissance ?

L’ère de l’ancien adjoint de Lucien Favre commence mal puisque le navire niçois tangue rapidement vers la zone rouge jusqu’il y a quelques semaines. 16èmes à l’époque, les Niçois ont su se réveiller au bon moment pour revenir à une place plus digne du standing du club sur les 20 dernières années. Si Nice est revenu à la 11ème place, en enchaînant 4 matchs sans défaites, c’est aussi grâce à la bonne forme actuelle d’Alexis Claude-Maurice. Deux buts sur les trois derniers matchs dont un contre l’OM, qui a permis à son équipe de gagner 3-0. Il réalise une bonne performance dans la lignée des dernières. Lui-même évoquait pour le site officiel du club, sa meilleure forme : « Avant, je manquais de percussion, qui reste ma qualité première. Je n’arrivais pas à casser des lignes balle au pied, ça me frustrait énormément. En 2021, j’essaie de le faire et ça change tout. Des fois ça marche, d’autres pas, mais rien que le fait que j’essaie, ça montre que je me suis libéré. Je n’ai pas d’explication mais c’est mon sentiment. En ce moment, j’ai confiance en tout ce que je fais. »

Une situation qu’il avait déjà connu l’an dernier en montant en puissance juste avant l’annonce de fin de la saison, mais cette-fois ci on espère que le joueur va pouvoir enfin montrer son plein potentiel au sein un effectif qui semble aller mieux depuis le mois de février.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football