Suivez-nous!

Football

Bruno Génésio, choix idéal pour le Stade Rennais ?

La démission de Julien Stéphan, ce lundi, suscitait forcément l’intérêt, et notamment du côté d’un club comme le Stade Rennais, qui n’a cessé de devenir de plus en plus important au fil des saison. Au lendemain de l’officialisation de la venue de Bruno Génésio pour prendre la relève, une question se pose : est-ce vraiment le bon choix ?

En quittant le club breton, Julien Stéphan laissait derrière lui de belles prestations. Celui qui offrait au Stade Rennais sa première coupe de France depuis 1971, faisait ses adieux suite à la défaite survenue le vendredi 25 février, face à Nice. La défaite de trop certains diront. Toujours est-il que si la fin avec Rennes, pour Stéphan, n’était pas la meilleure, l’aventure dans son intégralité, était belle. Plus encore, en début de saison, sous la houlette du tacticien breton, le club signait les premiers pas en Ligue des Champions de son histoire. Si l’aventure européenne s’est bien vite arrêtée, elle aura tout de même symbolisé l’apogée de l’ère Stéphan, à Rennes. Une ère aujourd’hui révolue. La semaine est passée, et les au revoir ont été fait. En début de semaine, les rennais disaient au revoir à un grand homme, qui aura donné envie aux Rouge et Noir, de reprendre l’écriture de leur histoire.

BRUNOE GÉNÉSIO, LE MATCH PARFAIT ?

L’Olympique Lyonnais et le Stade Rennais ont un historique assez lié. Aussi bien termes de joueurs que de membre de la cellule de recrutement, pour ne citer que Florian Maurice, Martin Terrier ou encore Clément Grenier. Nombreux sont les éléments lyonnais à un jour, migrer vers la Bretagne. Si avant son départ, Stéphan, Florian Maurice et Nicolas Holveck formaient le trio parfait, Bruno Génésio pourrait lui aussi y trouver son compte. Ancien lyonnais, Florian Maurice ne devrait pas avoir trop de difficulté à partager sa philosophie avec celui qui que l’on surnommait « Pep Génésio ».

Libre de tout contrat depuis le mois de janvier, Génésio quittait l’Olympique Lyonnais en 2019, quelques peu poussé par la sortie par ses détracteurs, mais aussi par des résultats avoisinant les hauts, comme les bas, Génésio a longtemps suscité la controverse sur le banc lyonnais. Pourtant voilà, le choix est dans le fond loin d’être mauvais. À l’approche de la fin de la saison, les rennais, 10e au classement, auront besoin d’un fin connaisseur de la Ligue 1, pour espérer recoller à cette 5e place européenne. À 6 points de Lens, les rennais sont loin de l’impossible. Par ailleurs, si Génésio ne voulait pas rejoindre un club en cours de saison, le projet aura eu raison de ses ambitions personnelles : « Le projet sportif et humain a fait que j’ai changé d’avis. Il y a des joueurs de qualité et c’est ce qui a fini de me convaincre. Même si la série est difficile en ce moment, il y a matière à être plus optimiste pour la suite. Il y a une équipe, un effectif et un club très bien organisé, bien structuré avec un projet intéressant. Il faut positiver. » confiait-il pour le site officiel du Stade Rennais.

Pur produit lyonnais, l’enfant du club a obtenu seulement 2 trophées au cours de sa carrière en tant que joueur. Depuis qu’il a entamé sa carrière d’entraîneur, Bruno Génésio n’a encore jamais ouvert son compteur de trophées. Souvent touchés du bout des doigts, il n’à pour l’heure remporté aucun titre. Et si le Stade Rennais d’aujourd’hui n’a plus rien avoir avec celui d’hier, et que l’on peut-être amené à penser que Génésio n’est « pas assez », la direction a parlé et il est désormais lié au club jusqu’en 2023.

UNE CHANCE POUR LA JEUNESSE RENNAISE ?

Les profils de Julien Stéphan et de Bruno Génésio sont opposés, et pourtant, c’était peut-être ce qu’il fallait à ce Stade Rennais en crise, arrivant vraisemblablement en bout d’un cycle. Et si Bruno Génésio était la personne adéquate pour relancer cet effectif rennais talentueux, et qui peut, et se doit de rêver plus grand ?

C’est une hypothèse qui n’est pas à éloigner. Qui dit nouveau coach, dit nouvelle tactique de jeu. Qui dit nouvelle tactique de jeu, dit peut-être aussi nouveaux joueurs incorporés au sein de l’effectif type. Le banc rennais est talentueux, emplis aussi bien de joueurs expérimentés que de profils plus frêles qui n’attendent que l’opportunité d’exploser. Si sous la houlette de Julien Stéphan, James Léa-Siliki, Brandon Soppy ou encore Yann Gboho sont les grands écartés, l’arrivée d’un nouveau tacticien pourrait peut-être symboliser le début d’une chance pour ces profils bien souvent oubliés.

Ce mercredi, les rennais ajoutaient une nouvelle défaite à leur actif, face à une formation lyonnaise qui a su gérer. Éliminés de Coupe de France il y a quelques semaines de cela, les rennais sont au repose ce week-end et devront se montrer décisifs mercredi prochain, à Marseille.

Une nouvelle ère débute au Stade Rennais, et aussi nombreux les pessimistes soient quant au profil de l’ex lyonnais, il donnera pour sûr un nouveau visage au vestiaire breton. Pour le meilleur, ou peut-être pour le pire.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football