Suivez-nous!

Football

CdF : La leçon parisienne donnée aux Lillois

Ce mercredi, les Parisiens ont validé leur ticket pour les quarts de finale de Coupe de France, face à un LOSC manquant de justesse et auteur de beaucoup trop d’erreurs.

Le mur Keylor Navas était encore solide sur ses appuis, ce mercredi soir. C’était une rencontre en Coupe de France attendu. L’actuel leader du championnat et son dauphin promettaient un match serré. Mais à l’arrivée, les lillois ne l’ont pas fait, bien que les occasions n’aient pourtant pas manqué.

Au coup d’envoie, les deux formations ont le pied sur le ballon. Les échanges et les passes sont assez vives des deux côtés du rectangle vert. Bénéficiant d’une faute de Rafinha sur Soumaré, les lillois obtiennent un coup franc dans les premières minutes de jeu. Burak Yilmaz, proche de la surface, se heurtera juste après à Keylor Navas, à nouveau prêt à montrer qu’il est en place (5’).
Quelques minutes, seulement, plus tard, Angel Di Maria centrait dans la surface lilloise. Mauro Icardi, dans les parages, profitait de la mésentente entre Djalo et Meignan, pour crucifier une première fois le but lillois (9’).

UN MANQUE D’EFFICACITÉ LILLOIS

Entré en jeu peu avant la mi-temps, Kylian Mbappé doublait la mise pour le PSG, en s’offrant lui même un pénalty. Mais en amont du break, les lillois qui s’étaient pourtant créés un bon nombre d’occasions, n’avais pas réussi à trouver la solution. Servi par Soumaré, Yilmaz venait flirter avec la barre transversale du but de Keylor Navas (30’). Raujo ou encore Weah tenteront pourtant de s’illustrer, mais la défense parisienne était en place.

Au retour de la pause, le constat est semblable. Bien que bénéficiant de quelques erreurs dans la transmission des parisiens, les lillois buteront à plusieurs reprises et notamment sur Layvin Kurzawa. Timothy Weah, Jonathan David ou encore Ikoné, entré en fin de deuxième période, essaieront de tromper la défense de la capitale. Mais derrière, le onzième homme de la rencontre était en place, et Keylor Navas ne laissait pas de place au doute, malgré une frappe puissante de David (63’). Peu après, Bamba verra lui aussi sa frappe complètement déviée par la gardien costaricain (68’). Comme un symbole, ce dernier était l’auteur d’un arrêt de grande classe sur un pénalty plutôt mal tiré, de la part de Yazici.

NAVAS ÉLEGANT, MBAPPÉ EFFICACE

Les planètes n’étaient tout simplement pas alignées pour Lille, ce soir. Keylor Navas était une nouvelle fois en forme, et comme une semaine auparavant, contre le Barça, le gardien costaricain sauvait pas mal de meubles. Un constat tout autant inquiétant, que plaisant, pour la formation parisienne. En effet, l’excellence de Keylor Navas fait écho avec un soucis parisien de gérer une rencontre en sa faveur.

En revanche, s’il y en a bien un qui a une nouvelle fois brillé, c’est bien Kylian Mbappé. Entré peu avant la mi-temps pour remplacer Icardi, blessé, le natif de Bondy était auteur d’un doublé, le dernier but survenu en toute fin de match. Une fois encore, une passe éclair de Leandro Paredes basculait le cours du jeu, et permettait au talent français de surprendre Djalo. D’un ballon piqué, Mbappé clôturait la rencontre.

Battus 3 buts à 0, la frustration pouvait être grands du côté des lillois, qui n’ont pas réussi ce soir, à s’approprier la rencontre. Une chance, supplémentaire, peut-être, pour les hommes de Galtier de s’offrir la tête du championnat, là où le PSG devra désormais jongler avec Ligue des Champions, Coupe de France et course au titre.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football