Suivez-nous!

Football

Edouard Phillipe revient sur l’arrêt du championnat

Dans l’émission Top of the foot, sur RMC Sport, Edouard Phillipe est revenu sur sa décision d’arrêter la Ligue 1 l’année dernière, et des conséquences finalement assez positives sur certains clubs français.

Au mois de mars 2020, le monde entier se figeait au rythme d’un virus qui débarquait tout juste. Le monde entier était mis en pause, et le football aussi. Et si dans d’autres pays peu à peu, le football pouvait a nouveau faire vibrer, Edouard Phillipe avait quand à lui, à la fin du mois d’avril, pris la décision de ne pas reprendre le championnat. Une décision qui forcément allait faire parler, et qui n’allait sûrement pas ravir des clubs comme l’Olympique Lyonnais a qui il manquait quelques points, pour côtoyer l’Europe la saison d’après.

Interrogé sur la question lors de l’émission, Edouard Phillipe a avoué ne pas vraiment regretter son choix, avec du recul : «Vous savez, avec du recul, quand on regarde, avec les éléments de qu’il s’est passé ensuite, les décision qu’on a prises à un moment où on n’avait pas ça en connaissance de cause puisque ça ne s’était pas produit, on peut toujours se dire qu’on aurait pu faire autrement. Et c’est normal d’ailleurs, il faut le faire comme exercice. C’est un exercice d’humilité, c’est un exercice d’apprentissage. Le 28 avril je parle à l’Assemblée nationale et je dois expliquer qu’on va déconfiner, comment vont se passer les mois de mai et de juin. Et j’explique qu’on va faire un déconfinement progressif pour éviter de se taper une deuxième vague.»

UNE DÉCISION RUDE…

Une décision qui n’avait pas sifflé comment une bonne nouvelle dans les oreilles de tous. Si Paris était déclaré champion de France, et que d’autres clubs se sauvaient de la relégation, c’était sans compter sur le désaccord profond de certains clubs qui rêvaient de mieux, en fin de saison. Jean-Michel Aulas aurait quant à lui, souhaité que la décision soit plus réfléchie. «Il y a plein d’acteurs du monde professionnel qui disent qu’il faut prendre une décision parce qu’on ne sait pas si on va pouvoir reprendre, on ne sait pas comment s’organiser. Ils me disent qu’on a besoin d’une décision. Certains pensent qu’il faut prendre tout de suite une décision, d’autres disent qu’il ne faut prendre de décision, on verra plus tard. Il y a plein d’avis différents. Confronté à une crise sanitaire dont l’impératif, c’est d’abord de préserver la santé, je prends une décision claire, rude, je sais. Mais vous savez, deux mois avant j’avais fermé les cafés, ce n’était pas simple non plus.»

…FINALEMENT PAS SI MAUVAISE

Pour l’actuel maire du Havre, si le championnat avait repris, peut-être que jamais l’OL ne serait hissé en demi-finale de Ligue des Champions, lors du Final 8, et peut-être aussi que le PSG n’aurait toujours pas vécu sa première finale de Ligue des Champions.

C’est d’ailleurs à ces moments précis qu’Edouard Philippe s’est dit, que la décision prise, n’était peut-être pas si mauvaise que ça. «Peut-être que deux mois après, il aurait fallu recommencer, ça n’a pas été le sens de ce qu’on a fait, a commenté Edouard Philippe. Je me permets d’observer, et je le dis avec un clin d’oeil, parce que je sais que le sujet est sérieux, que le seul moment ou on m’a dit que ça avait peut-être été une bonne décision, c’est quand on a eu Lyon et Paris en demi-finale de la Ligue des champions. Je le dis en passant parce que ce n’est pas la justification que je veux mettre en avant, mais en tout état de cause, quand vous prenez des décisions difficiles dans des périodes d’incertitudes, que vous n’avez pas toutes les informations, il y a des moments ou il vaut mieux être clair.»

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football