Suivez-nous!

Football

Elye Wahi, future étoile montante du football montpelliérain

À seulement 18 ans, Elye Wahi fait le bonheur des supporters de Montpellier. Le natif de Courcouronnes fait partie de cette jeunesse qui n’a pas le temps, pour qui tout va trop vite, et pour qui tout peut basculer en un instant. Retour sur la montée en flèche d’une pépite, à l’avenir magnifique.

Le 15 décembre dernier, Elye Wahi signait ses grands débuts en Ligue 1 à l’occasion de la 15e journée de championnat, face au FC Metz. Une opportunité de rêver pour celui qui n’avait pas encore atteint sa majorité. Et depuis, les planètes n’ont cessé de s’aligner pour l’attaquant montpelliérain. Pourtant, voilà, tout aurait pu être différent.

De Caen, à Montpellier

Repéré pour ses qualités techniques qui faisaient, déjà, la différence dans ses plus jeunes années, Elye Wahi rejoint le centre de formation de Caen alors qu’il était seulement âgé de 13 ans. De suite, ses performances ne tardent pas à éblouir les observateurs, et notamment lors de sa saison en U15, au cours de laquelle il inscrira pas moins de 89 buts. Un record pour la catégorie. Ainsi, le jeune attaquant ne tardera pas à faire ses débuts avec la catégorie des moins de 17 ans, aux côtés de laquelle il s’illustrera tout autant. L’histoire aurait pu se poursuivre sur la même lignée, et il aurait pu rejoindre la longue lignée de ces petits bijoux caennais, mais il aura suffi d’un coup d’éclat au collège pour que l’aventure à Caen prenne fin pour Wahi.

Le retour à la case départ était alors imminent. Si le FC Montfermeil mettait la main sur le jeune talent, c’était sans compter sur la ferme volonté de Francis De Taddeo, de garder le jeune attaquant à ses côtés. Celui qui était alors directeur de la formation du Stade Malherbe lors du recrutement du joueur, rejoignait quelque temps après la direction de Montpellier. Une occasion en or pour Wahi et son entourage, qui se laissèrent finalement séduire par le projet de La Paillade.

Puissant, athlétique, et rapide, le diamant brut semblait déjà avoir tout d’écrit devant lui. Loin de Paris, loin de la maison, loin des siens, il allait devoir s’accrocher pour atteindre le plus haut niveau. Entouré d’éducateurs performants, Elye Wahi se préparait à devenir, au travers des différentes catégories, un élément très puissant.

Et puis le travail a payé, et puis l’histoire a pu débuter.

Un diamant bien taillé

Parler de joueurs qui sortent du lot ailleurs que du côté de Rennes, de Lyon ou de Paris, peut parfois faire grincer des dents, pourtant, c’est bien du côté de La Paillade que le talent d’Elye Wahi ne cesse de s’illustrer.

Lors d’une fraîche soirée de décembre, Elye Wahi a été révélé sous les yeux des observateurs du football français. À seulement 17 ans, l’histoire pouvait déjà être belle pour celui qui connaîtrait sa première sur la pelouse de la Mosson. Si son entrée ne permettait pas aux siens de renverser le score, c’était sans compter sur la suite de son aventure en Ligue 1.

À désormais 6 journées de la fin de la saison, Wahi est apparu à 14 reprises sous le maillot Montpelliérain, tandis qu’il connaissait deux titularisations. Auteur de 3 buts, en seulement 14 opportunités de le faire lors de sa première saison en professionnel, il semble avoir bien plus que la confiance de Der Zakarian.

Si avec Wahi, tout paraît facile, c’est loin d’être vraiment le cas. Au cœur d’une équipe qui n’a pas peur de se découvrir pour aller embêter l’adversaire, Elye Wahi est entouré des meilleurs pour parfaire sa finition. L’histoire est encore longue, et si le premier chapitre de sa carrière a été entamé, s’il y a bien une chose qui demeure, c’est l’assurance de le voir devenir un grand joueur.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football