Suivez-nous!

Football

Euro 2021 : direction la finale pour l’Italie qui sort l’Espagne aux penaltys !

Dans un stade de Wembley partagé entre le public espagnol et le public italien, c’est la Squadra Azzurra qui a décroché son billet pour la finale de l’Euro 2021 au bout du suspense. Les Italiens se sont imposés face à l’Espagne lors de la séance des tirs aux buts. Ils retrouveront le vainqueur de Danemark – Angleterre en finale.

L’Italie ne tarde pas à venir inquiéter l’arrière garde espagnole. Lancé dans le dos de la défense, Nicolo Barella parvient à trouver une position de frappe. Il enroule parfaitement mais le ballon termine sa course sur le montant gauche des buts d’Unai Simon. Fausse frayeur puisque le milieu de l’Inter Milan était en position de hors-jeu. L’intensité est présente d’entrée de match. Malgré une première occasion italienne, c’est bien la Roja qui dicte le tempo dans le premier quart d’heure. Étincelant depuis le début de l’Euro, Pedri s’illustre et éblouit le premier acte de toute sa classe. À l’image d’une superbe ouverture en direction d’Oyarzabal qui manque son enchaînement en plein coeur de la surface. Dans cette première période, la Roja affiche un visage séduisant. Elle s’adjuge une possession de balle de 61 % au moment de retourner aux vestiaires. C’est elle qui a été l’équipe la plus active avec 5 frappes contre une seule pour la Squadra Azzurra. À noter que Dani Olmo était tout proche d’ouvrir le score à la 25e minute suite à une mauvaise relance de Gianluigi Donnarumma. Heureusement pour la Nazionale, celui qui devrait signer au PSG dans les prochains jours sort la parade parfaite. 

Encore une prolongation pour l’Espagne !

Après un premier acte plutôt à l’avantage de l’Espagne, l’Italie doit montrer les crocs. À commencer par son entrejeu. Si brillant depuis le début de la compétition, le trio Barella-Verratti-Jorginho a été dominé de bout en bout par le milieu de terrain espagnol symbolisé par Pedri. Le joueur du FC Barcelone a affiché 100 % de passes réussies dans la première période (31 sur 31). Il faut attendre la 55e minute pour que les troupes de Roberto Mancini cadrent leur première tentative de la partie. Federico Chiesa ajuste une belle reprise mais Unai Simon s’interpose facilement. Alors que la Roja assoit sa domination au fur et à mesure des minutes et que les Italiens semblaient accusés le coup physiquement, la Squadra Azzurra prend l’avantage au tableau d’affichage grâce à Chiesa. Le jeune ailier de 23 ans conclue une contre-attaque rondement menée par une frappe splendide. Le fils d’Enrico marque là son 2e but dans la compétition.

La Nazionale croît obtenir son billet pour l’étape ultime de l’Euro mais Alvaro Morata enfile son costume de sauveur. Entré en jeu à l’heure de jeu, l’ancien du Real Madrid égalise pour l’Espagne à dix minutes de la fin du temps réglementaire. Le score n’évoluera plus. Les deux formations vont donc disputer les prolongations. Pour la 3e fois consécutive, la Roja jouera des prolongations dans cet Euro ! Durant ce temps de jeu supplémentaire, l’Espagne se montre la plus dangereuse mais la défense italienne tient bon. Les deux adversaires du soir ne parviennent pas à faire la différence et se dirigent vers la séance des tirs aux buts…

Morata, de sauveur à bourreau…

C’est après de superbes images de respect entre les deux capitaines Chiellini et Jordi Alba que la séance va démarrer. Décisif contre la Suisse, Unai Simon sort la première frappe de Locatelli. Dani Olmo ne profite de l’arrêt de son coéquipier et manque complètement sa tentative. Belotti marque ensuite le premier penalty de cette séance. Gerard Moreno lui répond dans la foulée. Bonucci ajuste un plat du pied qui trompe le gardien espagnol et met la pression sur Thiago. Ce dernier ne tremble pas et porte le score à 2-2. Bernardeschi ne se trompe pas, contrairement à Morata, buteur ce soir… L’attaquant de la Roja voit son tir détourner par Donnarumma. Jorginho offre la qualification à ses troupes !

L’Italie prend sa revanche de la finale de l’Euro 2012 perdue 4-0 face à la Roja et se hisse en finale de cette édition. Les Italiens retrouveront le vainqueur du duel entre l’Angleterre et le Danemark. Ils chercheront à décrocher leur premier titre de champion d’Europe depuis le seul de leur histoire obtenu en 1968.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football