Suivez-nous!

Football

Euro 2021 : les forfaits se multiplient

Au sortir d’une saison longue et éprouvante, l’Euro 2021 se présente aux joueurs concernés comme la finalité de plus d’une cinquantaine de matchs pour certains.

Les organismes lâchent, et c’est tout à fait logique. Avec un calendrier plus que chargé, à cause de la crise sanitaire notamment, combien de fois a-t-on pu entendre cette phrase : « On va finir par tuer les joueurs » ? C’est notamment ce qu’avait expliqué l’entraîneur de Liverpool Jurgen Klopp, pestant contre les calendriers surchargés, en Premier League particulièrement. Les matchs s’enchainent et en conséquence du Covid-19, les effectifs ont été amenés à voir 15 ou 20 joueurs absents simultanément.

L’Euro 2021 n’échappe pas à la règle. la compétition n’a pas encore commencé et d’ores et déjà, les forfaits s’accumulent. Blessé avec l’Olympique de Marseille, Arkadiusz Milik a été contraint de déclarer forfait avant que ce matin, ce ne soit au tour de Donny Van de Beek. Le néerlandais est victime de la blessure qu’il traînait déjà avant sa convocation. Du côté du groupe B, la Belgique devrait devoir renoncer à Eden Hazard pour le premier match de la compétition, alors que Kevin De Bruyne est quant à lui officiellement indisponible pour cette rencontre.

Le Covid n’épargne pas les joueurs, qui n’ont pas tous été priorisés pour recevoir le vaccin. Sergio Busquets a contracté le virus, ce qui a semé la pagaille en Espagne. Conséquences, les joueurs et le staff sont contraints de s’isoler et de nouveaux joueurs ont été appelés pour se préparer à d’éventuels forfaits, le tout dans une bulle sanitaire parallèle au groupe initial. Le Portugal qui a affronté les espagnols récemment ont du réaliser des tests d’urgence pour s’assurer qu’aucun cas n’était apparu. Résultat, tout le monde est négatif, on a tout de même connu plus calme comme préparation à une si grande compétition.

Les tests PCR sont réalisés très fréquemment par les footballeurs, qui ne sont pas à l’abri d’attraper le Covid et de semer la panique dans l’ensemble des groupes. En parallèle, les blessures causées par la multiplication des matchs ne sont pas prêts de laisser les joueurs tranquilles.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football