Suivez-nous!

Football

Euro 2021 : les pépites à suivre durant la compétition (4/4)

Une grande compétition comme l’Euro permet à des jeunes joueurs de se montrer, mais aussi à d’autres de confirmer les attentes placées en eux. Qui sont les jeunes à surveiller durant l’Euro ? Score.fr fait les présentations.

Jude Bellingham (Angleterre)

Ce jeune anglais bat tous les records de précocité. A 16 ans, il était déjà titulaire à Birmingham City. Après une saison pleine où il dispute 44 matchs, Dortmund l’achète pour la coquette somme de 25M€. Un montant faramineux pour un milieu de terrain de 17 ans. Néanmoins, sa superbe saison justifie son prix. Il a su s’imposer au Borussia, enchaînant les prestations de grande qualité. Très bon balle au pied avec un bon volume de jeu, il a tout d’un milieu de terrain moderne. A l’occasion de cet Euro, il est entré dans l’histoire en devenant le plus jeune joueur à disputer un match de l’Euro à 17 ans et 349 jours, et également le plus jeune anglais à disputer un tournoi majeur. Aux côtés de Foden, Saka et toute la jeune génération anglaise, il pourrait donc devenir le plus jeune anglais à remporter l’Euro. Titulaire lors du premier match contre la Croatie, Bellingham devrait pouvoir enchaîner les matchs dans l’entrejeu anglais.

Merih Demiral (Turquie)

A 23 ans, ce solide défenseur central a déjà pas mal bourlingué. Formé au Fernebahçe, il quitte la Turquie pour le Portugal et le club d’Alcanenense. Le Sporting Portugal le recrute pour son équipe réserve en 2017. Il est ensuite prêté à Anlyaspor puis à Sassuolo, où il explose. Il ne lui aura fallu que 6 mois en prêt en Italie pour convaincre la Juve de le recruter à l’été 2019. Il devient par la suite le premier joueur turc à remporter la Série A. Grand, rugueux, athlétique et très bon dans les duels, Merih Demiral est un défenseur que beaucoup d’équipes aimeraient avoir. Malgré son but contre son camp contre l’Italie, il devrait garder sa place de titulaire au sein de lé défense turque. Avec Soyünçü, il forme une charnière centrale particulièrement difficile à passer. L’Euro pourrait être un moyen pour lui de revendiquer une place de titulaire à la Juve la saison prochaine.

Owen Wijndal (Pays-Bas)

Passé pour toutes les équipes jeunes des Pays-Bas, sa sélection pour l’Euro s’inscrit dans la suite logique de son parcours. Latéral gauche de 21 ans, Wijndal a connu une progession linéaire avec l’AZ Alkmaar, son club formateur. Il fait ses débuts en Eredivisie à l’âge de 17 ans contre le PSV Eindhoven. Au fil des saisons, il passe d’un statut de remplaçant à celui d’un titulaire indiscutable. Avec déjà 100 matchs joués pour l’AZ Alkmaar, son CV est déjà très bien fourni pour un joueur de 21 ans. Latéral gauche offensif, doté d’une bonne qualité de centre, Wijndal part derrière Van Aanholt dans la hiréarchie des latéraux Oranje. Néanmoins, la prestation mitigée de son concurrent contre l’Ukraine pourrait entraîner Frank de Boer à rebattre les cartes. Evalué à 17,5M€ par TransfertMarkt, le jeune arrière néerlandais ne devrait pas rester longtemps du côté d’Alkmaar si ses performances restent aussi constantes…

Josko Gvardiol (Croatie)

Le Dinamo Zagreb a formé bon nombre de pépites. Josko Gvardiol est la dernière en date. Ce fan de Lionel Messi évolue pourtant au poste de défenseur central. A la fois fort physiquement et très fin techniquement, les différents coachs qu’il a eu mettent en avant sa détermination et sa capacité de travail. S’inspirant de Virgil Van Dijk, il s’est imposé comme un joueur clé à Zagreb, ce qui a convaincu le RB Leipzig de l’acheter en 2019. Prêté dans la foulée au Dinamo Zagreb, il fera ses débuts en Bundesliga après l’Euro. Titulaire sur le flanc gauche de la défense contre l’Angleterre, il doit se servir de cette expérience internationale pour étoffer son jeu et devenir un taulier de l’équipe croate dans les années à venir.

Marcus Forss (Finlande)

Sûrement la pépite la moins connue de cette série d’article, Marcus Forss (21 ans) est un joueur que beaucoup d’observateurs devraient découvrir à l’occasion de l’Euro. L’attaquant finlandais a passé la majeure partie de sa carrière en Outre-Manche. Il arrive en Angleterre en 2012 pour continuer sa formation du côté de West Bromwich Albion, avant de partir à Brentford en 2017. Cette saison 2020-2021 a été une saison intéressante pour Forss, qui a joué la quasi-intégralité des matchs de Championship avec les Bees. Il aura cependant du mal à se faire une place au sein du 11 finlandais du fait de la concurrence des expérimentés Pohjanpalo et Pukki. Très prometteur, beaucoup de supporters finlandais le considèrent comme le sucesseur de Pukki. A voir s’il arrivera à se montrer durant cet Euro. Vainqueur du Danemark, la Finlande peut espérer accéder aux huitièmes de finale.

C’était le dernier épisode des pépites à suivre durant l’Euro. Vous connaissez maintenant les 20 jeunes joueurs à surveiller tout au long de la compétition !

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football