Suivez-nous!

Football

Euro 2021 : qui sont les tops et les flops de ce Espagne – Slovaquie ?

Il n’y a pas eu le moindre suspense dans cette affiche du groupe E entre l’Espagne et la Slovaquie ! La Roja s’est adjugée un large succès 5-0 et retrouvera la Croatie au prochain tour. Voici les tops et les flops de la rencontre.

Les Tops

Pedri : Malgré son jeune âge, Pedri affiche une étonnante sérénité au milieu de terrain. Le joueur de n’a pas été décisif dans le sens stricte du terme mais il a été crucial dans ce succès de la Roja. D’autant plus qu’il aurait pu être crédité d’une passe décisive si Sarabia avait réalisé le geste juste en début de première péridoe. C’est également lui qui est à l’origine du 2e but espagnol. 

Pablo Sarabia : C’est un match plein qu’a réalisé Pablo Sarabia ce soir. Même s’il aurait pu faire la différence tôt dans le match sur une superbe ouverture de Pedri dans le dos de la défense, Sarabia s’est bien rattrapé par la suite. Le joueur du Paris Saint-Germain a été dans tous les bons coups de la Roja. À l’origine de l’ouverture du score 

Luis Henrique : Critiqué en raison du mauvais début de compétition de l’Espagne, Luis Henrique s’est offert un moment de répit avec la qualification de ses troupes pour les 8es de finale. Sa formation a largement disposé de la Slovaquie, grâce notamment à des changements pertinents. À peine entrés en jeu, Ferran et Pau Torres ont marqué seulement quelques instants après le changement effectué par l’ancien tacticien du FC Barcelone. On appelle ça du coaching gagnant !

Les Flops

Morata : Déjà critiqué à de nombreuses reprises depuis le début de l’Euro, Morata n’avait pas besoin d’un penalty manqué pour redorer son blason. Et pourtant, l’ancien du Real Madrid va voir sa frappe repousser par Dubravka. En plus de ce loupé, il n’a pas su peser sur la défense slovaque. Il a également souvent été absent  de la zone de vérité sur les centres venant des deux latéraux notamment.

Marek Hamsik : Que c’est dur de voir un joueur comme celui qu’est (qu’était) Marek Hamsik en si grande difficulté. Le milieu de terrain de 33 ans est bien de son niveau affiché lors de ses belles années à Naples. Sensé alimenté l’attaque slovaque, il a sombré à l’image de son équipe. En plus d’avoir été inexistant dans le secteur offensif, il a commis de nombreuses erreurs dans son propre camp qui aurait pu coûter d’autres buts à son équipe.

Martin Dubravka : S’il ne faut pas écarter le penalty arrêté par Martin Dubravka après 10 minutes de jeu, il est également difficile d’oublier son énorme boulette sur l’ouverture du score espagnole. En dégageant du poing le ballon dans ses propres buts, le portier de Newcastle est surement auteur du but contre son camp le plus improbable de la compétition. Sans oublier sa sortie hasardeuse sur le deuxième but de la Roja. 

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football