Suivez-nous!

Football

Euro 2021 : qui sont les tops et les flops de ce Hongrie – France ?

La Hongrie créé la sensation ! Dans son stade de la Puskas Arena, elle a tenu en échec l’Equipe de France, championne du monde en titre. Il est temps de faire un récapitulatif des tops et des flops de ce match du groupe F.

Les Tops

Peter Gulacsi : Si la Hongrie a pu tenir aussi longtemps sans concéder le moindre but face à l’équipe championne du monde en titre, c’est grâce à la solidité globale de sa charnière centrale mais, surtout, grâce à Peter Gulacsi. Le portier du RB Leipzig a une nouvelle fois rendu une copie exceptionnelle sur sa ligne. Il a dégoûté les attaquants tricolores, à commencer par Karim Benzema qui a buté à de nombreuses reprises sur le gardien de 31 ans.

Attila Fiola : Il est le héros tout désigné de ce match côté Hongrois ! Attila Fiola a parfaitement profité d’une erreur de la défense française pour venir ouvrir le score juste avant la pause. Il a fait preuve de beaucoup de sang froid pour venir tromper Hugo Lloris. En plus de ce but qui offre le nul à sa sélection, il n’a pas été avare d’efforts sur son côté gauche pour nuire aux offensives françaises.

Lucas Digne : Titularisé à la place de Lucas Hernandez au poste de latéral gauche, Lucas Digne a donné raison à Didier Deschamps pour ce match face à la Hongrie. Il s’est illustré en délivrant des centres de grandes qualités notamment à destination de Kylian Mbappé. À noter qu’il n’a pas eu à démontrer ses qualités défensives étant donné le peu d’actions qui se sont déroulées dans son couloir. 

Les Flops

Karim Benzema : Bien que Karim Benzema se soit parfaitement intégré au jeu de l’Equipe de France, lui qui n’avait plus été sélectionné depuis 2015, c’est dans la finition que l’attaquant du Real Madrid a pêché aujourd’hui face à la Hongrie. Sur les nombreuses offrandes de Kylian Mbappé, notamment en première période, il n’a pas su concrétiser ses occasions. Un léger manque de réalisme que le joueur de 33 ans devra gommer lors des échéances à venir…

Benjamin Pavard : Sujet à plusieurs interrogations concernant sa fiabilité au poste de latéral droit, Benjamin Pavard avait rassuré lors du succès contre les Allemands. Cependant, il a fait preuve d’une étonnante fébrilité cet après-midi face aux Hongrois, pourtant pas réputés pour leur armada offensive. Une prestation accablée par une erreur sur l’ouverture du score hongroise. 

Willi Orban : Longtemps impérial durant cette partie, à l’image de son match extrêmement solide contre le Portugal, Willi Orban a craqué en fin de rencontre. D’abord fautif (tort partagé avec ses collègues en défense centrale) sur le dégagement de Hugo Lloris, c’est lui qui manque la relance et qui offre le ballon à Antoine Griezmann, permettant à ce dernier de crucifier à bout pourtant Gulacsi. 

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football