Suivez-nous!

Football

Euro 2021 : qui sont les tops et les flops de cet Italie – Turquie ?

C’est sur le score de 2-0 que s’est clôturé le premier match de cet Euro 2021 ! Cette superbe affiche entre l’Italie et la Turquie s’est soldée par une victoire de la Squadra Azzurra qui a fait face à une équipé turque sans solution. Voici les tops et les flops de ce choc du groupe A. 

Les Tops

Nicolò Barella : S’il faut nommer un homme du match côté italien, le nom de Nicolò Barella devrait revenir très fréquemment. Omniprésent dans l’entrevue italien, le joueur de l’Inter Milan aurait presque fait oublier l’absence de Marco Verratti dans le milieu de terrain de la Squadra Azzurra. Dès la perte de balle, le natif de Cagliari menait le pressing de son équipe et était, en grande partie, à l’origine des innombrables récupérations de balle italiennes.

Chiellini – Bonucci : Pour ce premier match de l’Euro, l’Italie n’a pas été inquiété des 90 minutes. La Squadra Azzurra doit notamment cette solidité à l’excellente copie rendue par ses vétérans. La charnière centrale composée de Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini n’a pas laissé le moindre espace aux attaquants turcs. Les deux défenseurs de la Juventus de Turin se sont même permis quelques montées bien inspirées dans les derniers mètres adverses. Reste à voir si les compères cumulant plus de 200 sélections à eux deux afficheront ce niveau face aux plus grosses écuries de ce championnat européen. 

Ugurcan Cakir : La Turquie s’est écroulée mais si la formation de Senol Gunes n’a pas concédé plus de buts, c’est en partie grâce à son portier. Ugurcan Cakir a réalisé une belle prestation. Le gardien de Trabzonspor s’est montré plutôt impressionnant sur sa ligne. Il faut tout de même noter un point négatif dans sa prestation. Il est fautif sur le 3e but encaissé puisqu’il manque totalement sa relance et rend le ballon directement aux Italiens à une trentaine de mètres de ses buts.

Les Flops

Merih Demiral : Le moins que l’on puisse dire, c’est que Merih Demiral a connu un match bien différent de celui de ses compères de la Juventus de Turin en les personnes de Bonucci et Chiellini. Fébrile à la fois dans la relance et dans les duels, le défenseur de 23 ans a vécu un véritable cauchemar face à l’Italie. C’est lui qui a inscrit le premier but de cet Euro 2021 ! Seul problème, c’est son propre gardien qu’il a trompé. Un csc qui s’affiche comme le symbole de sa triste prestation.

Burak Yilmaz : Difficile de croire que le Burak Yilmaz présent sur la pelouse du Stadio Olimpico était celui qui a évolué du côté de Lille cette saison. Fort d’une campagne exceptionnelle avec le LOSC avec qui il a été sacré champion de France, l’attaquant de 35 ans devait porter son équipe mais a montré un visage bien décevant. Il n’a touché que trop peu de ballons et lors des rares fois où il a vu le cuir, il a été bousculé par la charnière centrale italienne.

Yusuf Yazici : Totalement invisible et inexistant, Yusuf Yazici a connu une entrée dans la compétition extrêmement difficile. Une prestation de très faible qualité qui lui a valu d’être remplacé au retour des vestiaires par Under. Tout comme ses partenaires dans l’entrejeu, le joueur du LOSC n’a pas existé au milieu de terrain. 

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football