Suivez-nous!

Football

Euro 2021 : Une Italie remaniée fait le travail face au Pays de Galles pour assurer sa 1ère place

C’est tout simplement un 100 % pour l’Italie dans cette phase de poule ! La Squadra Azzurra a décroché sa 3e victoire en 3 matches disputés face au Pays de Galles ce soir. Un succès qui lui permet de finir en tête du groupe A, juste devant les Dragons Rouges…

L’information importante d’avant-match est le retour de Marco Verratti dans le onze de départ de la Squadra Azzurra. Le milieu de terrain du Paris Saint-Germain dispute là son premier match de la compétition, lui qui avait manqué les deux premières rencontres de l’Euro. Déjà qualifiée, l’Italie se présente avec un onze remanié. Roberto Mancini décide de faire reposer 8 joueurs titulaires lors des victoires face à la Turquie et contre le Suisse. Du côté des Gallois, Robert Page opte pour un système en 3-4-3. Ben Davies, Chris Mepham et Kieffer Moore font les frais de ce changement tactique et sont remplacés par Chris Gunter, Ethan Ampadu et Neco Williams. Malgré une équipe bis, les Italiens s’adjugent immédiatement le contrôle du cuir avec une possession de balle de 73 % dans le premier quart d’heure. Une domination qui se traduit par une énorme occasion pour Andrea Belotti à la 23e minute. 

Les Gallois restent solides et reprennent petit à petit des couleurs dans ce 3e et dernier match du groupe A. Chris Gunter répond à l’attaquant du Torino quelques instants plus tard avec une tête sur corner qui frôle la lucarne des buts de Gianluigi Donnarumma. Les deux formations se répondent coup pour coup ! C’est au tour de Federico Chiesa de s’illustrer. Servi au second poteau, il voit sa reprise de volée détournée in extremis par l’arrière garde des Dragons Rouges. Les Italiens continuent de pousser et sont récompensés de leurs efforts à 5 minutes de la pause. Sur un coup franc frappé par Marco Verratti, Matteo Pessina dévie le ballon du bout du pied. Un léger contact qui suffit à tromper Danny Ward et offrir un avantage d’un but à son équipe avant de rentrer aux vestiaires. 

Le Pays de Galles qualifié malgré la défaite

Réaction obligatoire pour les Gallois dans ce deuxième acte. D’abord parce que les hommes de Robert Page ne peuvent se satisfaire d’une première période où ils ont énormément subi, mais surtout parce que, du côté du stade Olympique de Bakou, la Suisse, concurrent direct à la 2e place, mène 2-0 contre la Turquie à la pause. Et le scénario de la seconde période ne commence pas de la meilleure des manières. Au terme d’une étrange combinaison, Bernardeschi trouve le poteau droit des buts de Ward sur un superbe coup franc frappé à ras de terre. Il est suivi quelques instants plus tard par Aaron Ramsey. Le joueur de la Juventus de Turin manque l’occasion de remettre ses coéquipiers dans la partie suite à une grossière erreur d’Acerbi dans sa surface.

Dans la foulée de cette opportunité, les Dragons Rouges sont réduits à 10 suite à l’exclusion d’Ampadu pour une semelle sur Bernardeschi à la 55e minute. Déjà dominé et mené au score, le Pays de Galles n’avait pas besoin de ça dans sa course aux 8es de finale. Le score n’évoluera plus jusqu’au coup de sifflet final. L’Italie s’impose 1-0 et signe une 3e victoire en 3 matches dans ce groupe A. Un résultat qui convient aux deux nations puisque, malgré la victoire 3-1 des Suisses contre la Turquie, le Pays de Galles garde sa 2e place grâce à la différence de buts. Les hommes de Robert Page décrochent donc leur billet pour les 8es de finales. 

À noter une statistique intrigante : réputée pendant de nombreuses années pour sa dureté dans les duels et sa manie de contester constamment les décisions arbitrales, la Squadra Azzurra n’a pas récolté le moindre carton jaune depuis le début de la compétition. Du moins jusqu’à la 79e minute et l’avertissement de Pessina. 

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football