Suivez-nous!

Football

Flick : « C’est un nouveau match »

Ce mercredi soir, les Parisiens se déplacent à l’Allianz Arena pour le compte de leur quart de finale aller de Ligue des Champions. Une rencontre très attendue par les deux parties, une rencontre qui n’aura rien avoir avec la finale du mois d’août. En conférence de presse, Hansi Flick n’a pas manqué de confiance.

Si le Bayern Munich domine moins la Bundesliga que l’an passé, les champions d’Europe en titre sont toujours une véritable machine, qui ne cesse de rouler sur ses adversaires. Le tacticien allemand affichait d’ailleurs, clairement, ses ambitions, et notamment sa volonté de l’emporter lors de cette double-confrontation, pour ainsi espérer se hisser jusqu’en finale : «Je ne sais pas pour l’adversaire, mais, pour nous, cela n’a rien à voir. C’est un nouveau match, une nouvelle équipe et un nouvel entraîneur. Tout est différent à Paris. Nous voulons avancer en demi-finale et en finale. Nous devons pour cela être très concentrés. Voilà notre tâche. »

Une nouvelle equipe, le coach allemand ne croirait pas si bien dire. Au Bayern, comme au PSG, les absences se sont multipliées, ces dernières heures, et si Serge Gnabry était annoncé comme le remplaçant numéro 1 à Lewandowski, Flick devra s’attacher des services de Choupo-Moting. Véritable coïncidence quand on pense que l’international Camerounais prenait part à la finale, quelques mois en arrière. Une opportunité pour Flick d’en savoir plus sur le mode de jeu Parisien : «Oui je me sers des joueurs qui viennent des autres clubs pour avoir un échange et peut-être apprendre de nouvelles idées sur ce que l’on a présenté pendant nos analyses. Choupo est un joueur important pour nous. Comme remplaçant, il n’a pas eu une période facile, mais il a montré toute sa qualité face à Leipzig. Il est très important pour l’équipe, car c’est un super mec. Il unit l’équipe et c’est pour cela aussi que nous sommes heureux de l’avoir avec nous. »

Finalement, s’il y a bien une chose qui n’a pas eu l’air d’inquiéter le tacticien bavarois, c’est bien son animation offensive. Et pour cause, le milieu de terrain bavarois composé de Kimmich et de Goretzka est très compact, permettant de faire circuler le ballon de la meilleure des manières vers l’avant : « Nous sommes plus compacts sur le terrain. Surtout la ligne défensive et les deux numéros 6 devant et les joueurs sur les ailes. Ils sont tous très compacts et essayent de fermer les espaces entre les lignes. Ce sera important demain et nous sommes focalisés là-dessus. Quand on a le ballon, on agit très bien. Sans le ballon, on peut mettre beaucoup de pression sur l’adversaire. »

Au moins, Paris est prévenu.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football