Suivez-nous!

Football

Génésio : « Le visage de l’OM ne sera pas le même contre nous »

Présent pour sa première conférence de presse d’avant-match, sur le banc rennais, Bruno Génésio s’est confié avant la rencontre face à Marseille à venir, ce mercredi.

Une semaine auparavant, la démission de Julien Stéphan était officialisée. Une semaine plus tard, Génésio réalisait sa première devant la presse en amont d’une rencontre, déjà, importante. Le nouveau tacticien rennais s’est alors confié sur plusieurs sujets, et notamment sur le cas de l’Olympique de Marseille qui connaissait un revers, ce dimanche soir, face à une équipe de National 2 en Coupe de France, mais aussi sur l’arrivée du nouvel entraîneur argentin, Sampaoli : « Regrettable qu’on ne trouve pas la ferveur du public marseillais. C’est toujours un bon moment d’aller jouer là-bas. Ils ne sont pas bien, c’est la vie de chaque club. Eux-aussi doivent surmonter ça. Le match de Coupe de l’OM ? C’est un contexte particulier. Il y a de la sur-motivation chez le petit. Le visage de l’OM ne sera pas le même contre nous, j’en suis convaincu. Un match charnière ? L’idéal serait de prendre trois points, oui. Mais on se doit de repenser au jeu aussi. De plaisir. C’est ce que l’équipe doit retrouver. Ne pas être obnubilée par le résultat. (…) C’est un guerrier, il a des idées de jeu arrêtées. C’est souvent tourné vers l’offensive. Il prend son groupe demain, mais avec lui, on sait un peu à quoi s’attendre. »

L’ancien entraîneur des Gones s’est aussi exprimé sur son rapport avec le groupe, et sur les objectifs européens fixés : « J’ai trouvé un groupe concerné, touché mais combattif. Prêt à casser la spirale négative et à aller chercher une qualification européenne. La 5e place est accessible, notamment si on bat Marseille mercredi soir. C’est tout à fait jouable. J’ai eu des entretiens individuels et une prise de parole collective. Avant moi, et je le répète, des choses ont été faites et bien faites. (…) Il n’y aura pas de révolution, c’est clair. Le groupe est combattif, il y a une prise de conscience difficile. 5 défaites consécutives, c’est dur. On se doit de transmettre de bonnes émotions et avoir un discours positif. J’insiste beaucoup là-dessus. On se doit aussi de concerner tout le monde, y compris ceux qui ne sont pas ou ne seront pas dans le groupe. Je n’ai pas encore arrêté ma composition d’équipe, et je ne sais pas qui sera le capitaine non plus. Je devrai aussi sortir certains joueurs de leur zone de confort. L’équipe doit retrouver un peu de folie, tout en gardant un véritable équilibre. (…)  Je leur ai rabâché, pas parce que je voulais leur faire du bourrage de crâne mais parce que c’est réalisable. Dès mercredi soir, on peut s’en rapprocher. Vu l’effectif il y a la place. »

Pour son retour en Ligue 1, nul doute que l’ancien lyonnais sera observé et notamment dans le contexte d’un match où les enjeux pour les deux formations sont tout à fait semblables. Si les Rouge et Noir venaient à s’imposer sur la pelouse du Stade Vélodrome, les bretons renoueraient avec la 6e place, flirtant ainsi de prêt avec cette 5e place tant convoité et fraichement occupé par les lensois.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football