Suivez-nous!

Football

Jacques-Henri Eyraud brise le silence

Démis de ses fonctions à la tête de l’Olympique de Marseille, Jacques-Henri Eyraud ne fera bientôt quasiment plus partie du paysage médiatique de la cité phocéenne. Dans un entretien accordé à SO Foot, à paraître ce vendredi, l’ancien président olympien n’a pas mâché ses mots.

Vendredi dernier, JHE n’était officiellement plus président du club marseillais. Après de longues semaines passées à se faire lyncher et pousser vers la sortie par les supporters, ceux-ci ont finalement eu raison du sort d’Eyraud. De passage sur la Canebière, McCourt a tout chamboulé ce week-end, et Pablo Longoria prenait alors la tête de l’Olympique de Marseille.

Interrogé par SO Foot, alors qu’il était encore à la tête de l’OM, Eyraud a répondu à ses détracteurs, et est notamment revenu sur son aventure olympienne : « L’OM c’est comme Game of Thrones. Wenger a dit qu’on jouerait certainement avec des robots et que le footballeur de demain serait ‘augmenté’. Si j’avais prononcé ces mots, j’aurais été pendu le lendemain sur le rond-point du Prado. Si vous me demandez si l’on aurait dû choisir un autre nom que Champions Project, la réponse est oui. »

Eyraud parlerait même de « délit de faciès » : « Peut-être que j’ai été victime d’un délit de faciès, raconte l’ex-boss marseillais. Stéphane Tapie m’a dit récemment qu’avec moi, ça ne pouvait pas coller, car je ne disais pas « J’m’en bats les couilles. » Je pensais que l’on aurait un débat un peu plus élevé. »

Une chose est sûre, pour sa dernière sortie médiatique, JHE fera forcément du bruit, et ça commencera dès ce vendredi, lors de la sortie du magazine de So Foot.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football